Accueil > ACTU > Un « choc pétrolier » envisageable, selon l’Institut Français du (...)

Un « choc pétrolier » envisageable, selon l’Institut Français du Pétrole

mercredi 18 août 2004.

Dans son communiqué de presse, l’IFP - l’Institut Français du Pétrole - propose l’analyse des facteurs à l’origine de cette situation et un panorama des scénarios d’évolution possibles

Les perspectives pour fin 2004 et 2005

À court terme, les facteurs décisifs dans l’évolution des prix sont la croissance de la demande, le taux d’utilisation des capacités de production et de raffinage et les facteurs exogènes (géopolitique, conditions climatiques hivernales dans l’hémisphère nord, événements ponctuels comme les ouragans dans le Golfe du Mexique). Quel que soit le scénario retenu, la production non-OPEP devrait maintenir une croissance globale de 1 mb/j par an en 2004 et 2005 pour atteindre 50 à 51 mb/j.

L’IFP propose trois scénarios différenciés à l’horizon 2005 selon les facteurs dominants du marché :

  • une demande toujours vigoureuse dans un contexte géopolitique détendu (la poursuite de la tendance actuelle) : continuité des approvisionnements de brut, avec une résolution de l’affaire du pétrolier Ioukos et une demande mondiale qui reste soutenue mais commence à ralentir : « le prix du baril de brut évolue dans une fourchette de 35 à 40 USD ».
  • une rupture significative et durable des exportations affectant un grand pays producteur (un nouveau choc pétrolier) : « En dépit de l’utilisation concertée d’une fraction des stocks stratégiques, le prix du baril atteint les valeurs synonymes de choc pétrolier en 1979-1982 (80 USD de 2003) », ce qui provoque une plongée des marchés et de la croissance.
  • un fort ralentissement de la demande pétrolière illustrant les interactions entre énergie et situation macroéconomique (l’atterrissage en douceur) : La croissance de la demande pétrolière mondiale ralentit fortement, et le prix du baril redescend à quelque 30 USD.

L’IFP souligne que le marché pétrolier peut évoluer « très rapidement d’une situation d’abondance à une situation de pénurie et vice-versa ». « La situation que nous observerons jusqu’en 2005 pourrait traverser des périodes relevant de ces trois scénarios », souligne l’institut.

Voir en ligne : IFP - l’Institut Français du Pétrole

aller en haut de page
Mots-clés

SPIP | Copyright © 2002 - 2012 SUD Aérien.org | Conception et habillage snoopit31

Mentions légales| squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0