Accueil > ACTU > Air France-KLM disposé à accueillir Alitalia, après assainissement

Air France-KLM disposé à accueillir Alitalia, après assainissement

lundi 21 juin 2004.

Air France-KLM est disposé à accueillir Alitalia (Milan : AZPIa.MI - actualité) , mais seulement après un plan de restructuration de la compagnie italienne pour revenir à l’équilibre, a déclaré lundi à Téhéran le PDG d’Air France, Jean-Cyril Spinetta.
« Nous sommes ouverts à la proposition », a déclaré devant la presse M. Spinetta, venu en Iran inaugurer la réouverture de la ligne Paris-Téhéran, « mais cela ne sera possible que quand Alitalia aura redéfini un plan de restructuration pour revenir à l’équilibre économique ».
« Il faut d’abord qu’Alitalia se concentre sur le retour à l’équilibre », a-t-il insisté.

Le patron d’Alitalia à l’époque, Francesco Mengozzi, avait exprimé en octobre 2003 l’espoir que la compagnie rejoindrait Air France-KLM au moment où ces deux dernières, qui ont fusionné depuis, se sont rapprochées.

Depuis lors, les difficultés financières d’Alitalia rendent aléatoire un tel rapprochement.

M. Spinetta est venu en Iran inaugurer officiellement la reprise des vols d’Air France entre Paris et Téhéran, arrêtés en 1997 quand la compagnie était elle aussi en proie aux difficultés financières et que la ligne avait été sacrifiée à la rentabilité.

Air France, aussi connu en Iran pour avoir transporté l’ayatollah Ruhollah Khomeiny à son retour d’exil le 1er février 1979, dessert Téhéran depuis mardi à raison de trois vols par semaine les mardi, jeudi et dimanche au départ de l’aéroport Charles-de-Gaulle, au nord de Paris.

Jusqu’alors seule Iran Air assurait la liaison sans escale entre Paris et Téhéran. Mais d’autres compagnies européennes étaient présentes sur la place : Alitalia, Austrian Airlines , British Airways, KLM, Lufthansa et Turkish Airlines.

La reprise de la desserte s’explique par la « solidité » recouvrée d’Air France et des échanges économiques entre l’Iran et la France, redevenue le troisième fournisseur de la République islamique derrière l’Allemagne et les Emirats, ainsi que l’attractivité du marché iranien, où le nombre de passagers sur les vols internationaux a augmenté de 32% au cours des six premiers mois de l’année, a déclaré M. Spinetta.

Il a dit l’intention d’Air France d’augmenter « le plus rapidement possible » le nombre de ses vols hebdomadaires vers l’Iran.

Il s’est dit persuadé que la ligne « trouvera rapidement son équilibre financier ».

M. Spinetta a aussi dit qu’il se ferait « le messager » d’Iran Air auprès d’Airbus pour débloquer l’achat de plusieurs appareils, bloqué par l’embargo sur le transfert de technologie vers la République islamique.

La desserte directe de l’île de Qish, zone franche iranienne dans le Golfe à proximité des grands champs pétroliers et gaziers, « fait toujours partie de nos projets, nous attendons le meilleur moment commercial », a-t-il dit.

Voir en ligne : AFP

aller en haut de page
Mots-clés

SPIP | Copyright © 2002 - 2012 SUD Aérien.org | Conception et habillage snoopit31

Mentions légales| squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0