Accueil > ACTU > Roissy CDG 2E : quand ADP rase gratis...

Roissy CDG 2E : quand ADP rase gratis...

samedi 29 mai 2004.

Une explication très plausible pour de comprendre l’empressement de Monsieur Graff à envisager d’effacer le 2E du paysage surtout quand la cour des comptes avait déjà emis des craintes sur la solidité du treminal d’en face le 2F !

Une vaste opération de reconstruction totale du terminal décapotable se transformerait immédiatement en une facture à côté de laquelle l’opération Executive Life ressemblerait - pour le contribuable - à une étiquette d’espadrilles en soldes chez Eram.

C’est en fait assez simple à comprendre : tant qu’ADP est un organisme public, ce sont les compagnies et les contribuables qui payent.

Une fois le terminal reconstruit, on pourrait alors poursuivre les opérations de privatisation, pour le plus grand bonheur des actionnaires, ainsi débarrassés d’une sacrée casserole de nature à compromettre le cours du titre ADP à la moindre nouvelle fissure au plafond. Un bel exemple de mutualisation des pertes et de privatisation des profits, qui expliquera sans doute l’empressement de Monsieur Graff à couler quelques mètres cubes de béton sur le dossier. Ce n’est qu’un simple message à l’attention des investisseurs potentiels : « ne vous inquiétez surtout pas, la facture n’est pas pour vous ! »

Lire l’article de RadioCokpit

Voir en ligne : RadioCokpit

aller en haut de page

SPIP | Copyright © 2002 - 2012 SUD Aérien.org | Conception et habillage snoopit31

Mentions légales| squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0