Accueil > ACTU > Alitalia : le ministre Transports se donne « trois mois » pour résoudre (...)

Alitalia : le ministre Transports se donne « trois mois » pour résoudre crise

samedi 24 avril 2004.

Le ministre italien des Transports Pietro Lunardi compte « résoudre en trois mois la crise » sociale et financière de la compagnie aérienne nationale Alitalia, dans une interview parue samedi. « Il faut ouvrir un dialogue constructif et serein avec les syndicats et le gouvernement le fera selon un schéma prévoyant un décret-tampon d’ici sept jours », a déclaré le ministre au quotidien La Repubblica. « Ensuite, dans les trois mois suivants, nous résoudrons tous les problèmes urgents déjà définis dans le plan industriel (...) en nous tenant prêts à intervenir là où les conditions le permettent », a-t-il ajouté.

« Une fois surmontée la crise, je pense qu’il sera possible d’ici à l’été de viser une privatisation partielle et de relancer dans la foulée les alliances internationales dès que nous aurons remis sur pied l’entreprise », a assuré le ministre en évoquant le besoin « de choix et d’interventions radicales  ».

Rome a annoncé l’adoption lors de son prochain conseil des ministres, prévu jeudi, de mesures de soutien au secteur aérien, promises depuis plusieurs semaines pour alléger les charges d’Alitalia. « Dans la meilleure des hypothèses pour Alitalia, le coût pour l’Etat (et donc l’économie pour la compagnie) sera de 350 à 450 millions d’euros. Dans l’hypothèse la plus rigoureuse, le coût sera de 110 à 120 millions d’euros », a affirmé M. Lunardi.

Pour respecter les règles européennes de la concurrence, de telles mesures ne pourront s’adresser qu’au secteur aérien en général. Elles comporteraient la baisse des taxes aéroportuaires, la diminution des tarifs du contrôle aérien italien, la réduction de la TVA sur le kérosène.

Un projet présenté jeudi par la direction d’Alitalia aux syndicats prévoit la suppression de 3.200 d’emplois sur un total d’environ 21.000 employés. Pour faire passer le projet auprès des employés, la direction prévoit de limiter le nombre de licenciements secs et accroître fortement les mesures « d’externalisation ».

Voir en ligne : AFP

aller en haut de page
Mots-clés

SPIP | Copyright © 2002 - 2012 SUD Aérien.org | Conception et habillage snoopit31

Mentions légales| squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0