Accueil > ACTU > Air France reçoit l’aval de son assemblée générale

Air France reçoit l’aval de son assemblée générale

mercredi 21 avril 2004.

Les actionnaires d’Air France ont accepté à la quasi unanimité (99,82%), hier après-midi, le principe de la fusion de leur compagnie avec son homologue néerlandaise KLM. Au lendemain de l’assemblée générale extraordinaire (AGE) des actionnaires de KLM, la réunion organisée au Cnit-La Défense, à Paris, n’a pas posé problème au président de la compagnie nationale, Jean-Cyril Spinetta.

Principal actionnaire d’Air France avec 54,4% du capital, l’Etat trouve, il est vrai, son intérêt dans une telle opération qui entraînera de fait « mécaniquement » la privatisation de la compagnie.

En quête d’argent frais, l’Etat va ainsi ramener sa part dans le capital d’Air France à 43,7%, tandis que 37,3% iront à d’autres actionnaires du groupe français et le solde des parts aux actionnaires actuels de KLM. Mais le gouvernement français entend déjà descendre aux alentours de 20% du capital du transporteur et pourrait même être incité à vendre une partie de ses titres dès l’achèvement du rapprochement boursier avec KLM.

Hier, les actionnaires ont donné leur aval à la modification des statuts d’Air France (règlement intérieur, création pour trois ans d’un Comité de management stratégique...) ainsi qu’à différents projets d’augmentations de capital. Ils ont ainsi autorisé le conseil d’administration de la compagnie à augmenter, pour une période de vingt-six mois, « le capital de la société par voie d’émissions d’actions et de bons de souscription d’actions » pour « un montant nominal maximal (plafonné) à 1,150 milliard d’euros ». Ces opérations doivent permettre à Air France de financer les 51,5 millions d’actions nouvelles que le groupe français va émettre pour rémunérer les actionnaires de KLM qui ont apporté leurs titres à l’offre publique d’échange (OPE) lancée sur les actions KLM jusqu’au 3 mai prochain.

Cette OPE prévoit l’échange de 11 actions et 10 bons de souscription d’actions Air France, contre 10 actions ordinaires KLM et valorise la compagnie néerlandaise autour de 811 millions d’euros. Jean-Cyril Spinetta a précisé, hier, que l’opération fera apparaître pour Air France un écart d’acquisition positif de 1,233 milliard d’euros, dont 675 millions issus de la moins-value estimée sur la flotte de KLM.

Première mondiale dans le secteur, cette OPE marque un tournant historique dans le paysage aérien en donnant naissance au premier groupe aérien mondial en termes de chiffre d’affaires (19,7 milliards d’euros) et au premier européen mais troisième mondial en termes de trafic (62,8 millions de passagers).

Cette fusion va également ouvrir à KLM et à ses partenaires américains Northwest et Continental Airlines la porte de l’alliance commerciale SkyTeam, cofondée par Air France et l’américaine Delta. SkyTeam se hissera au deuxième rang des grandes alliances mondiales avec 27% de parts de marché, au coude à coude avec Star Alliance emmenée par Lufthansa et United Airlines

Voir en ligne : Le Figaro

aller en haut de page
Mots-clés

SPIP | Copyright © 2002 - 2012 SUD Aérien.org | Conception et habillage snoopit31

Mentions légales| squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0