Accueil > ACTU > Alitalia : le ministère de l’Economie étudie le projet de scission

Alitalia : le ministère de l’Economie étudie le projet de scission

jeudi 8 avril 2004.

Le ministère italien de l’Economie, principal actionnaire de Alitalia, étudierait un plan de sauvetage pour la compagnie aérienne, basé sur la scission des activités en faillite par rapport aux activités viables, selon le quotidien économique italien Il Sole 24 Ore de jeudi.

Le quotidien évoque « un projet sur lequel est en train de travailler l’actionnaire Trésor (division du ministère, ndlr), qui prévoit le dédoublement de la compagnie ».

Une « bad company » serait ainsi créée. Elle serait destinée à être mise en liquidation et concentrerait toutes les pertes du groupe, ainsi que le personnel à terre, selon le quotidien économique.

En revanche, une nouvelle société pourrait naître, regroupant les activités et les quelque 11.000 personnels navigants.

« On pourrait prévoir une gigantesque augmentation de capital, à lancer sur les marchés internationaux » pour faire fonctionner cette nouvelle Alitalia, qui pourrait alors rejoindre l’alliance Air France-KLM, estime le Sole 24 Ore.

Le quotidien économique évoque cependant les obstacles à la réalisation d’un tel plan.

D’une part, le gouvernement est divisé sur le futur de la compagnie aérienne et le projet pourrait se heurter à l’opposition du vice-président du Conseil Gianfranco Fini (Alliance Nationale) et du ministre des Affaires sociales Roberto Maroni (Ligue du Nord), rappelle Il Sole 24 Ore.

En outre, ce projet rencontrerait l’opposition des syndicats « qui après avoir fermement rejeté le plan de la précédente direction de la compagnie, qui prévoyait 1.500 licenciements, devraient digérer une opération d’environ 10.000 suppressions d’emplois », observe le quotidien.

Selon le Sole 24 Ore, « en l’absence d’interventions, avec les ressources actuellement disponibles, Alitalia est en mesure de résister jusqu’à septembre ».

Des sources du ministère du Trésor, interrogées par l’agence de presse italienne Radiocor jeudi sur ce projet, ont en revanche estimé que « les plans, c’est la société qui les présente ».

Alitalia fait face à la plus grave crise de son histoire et dispose d’un peu plus d’un mois pour trouver un accord avec les syndicats et définir un nouveau plan industriel et social, comme l’a rappelé lundi soir son président Giuseppe Bonomi.

Les divisions du gouvernement, qui avait promis une série de mesures destinées à l’ensemble du transport aérien en Italie, ont alimenté un climat de confusion sur l’avenir du groupe.

Le titre de la compagnie aérienne en Bourse, fortement malmené mardi, a connu un rebond de plus de 8% mercredi après le feu vert de Bruxelles à l’accord commercial avec Air France.

Voir en ligne : Il Sole 24 Ore

aller en haut de page
Mots-clés

SPIP | Copyright © 2002 - 2012 SUD Aérien.org | Conception et habillage snoopit31

Mentions légales| squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0