Accueil > ACTU > Seconde compagnie française avec... 5% de parts de marché, Easyjet répond à (...)

Seconde compagnie française avec... 5% de parts de marché, Easyjet répond à l’offensive tarifaire d’Air France

jeudi 1er avril 2004.

Dans un communiqué de presse, la Cie britannique précise : « qu’ Air France suit un schéma déjà testé par nombre de ses concurrents et qui a aboutit pratiquement à chaque fois à des échecs retentissants, voire des faillites. Aux Etats-Unis, par exemple, des compagnies comme Continental, Delta, United et autres ont déjà perdu des millions de dollars en essayant de concurrencer les low cost déjà installée sur leurs marchés. »

British Airways a dû vendre Go fly ltd et KLM a perdu des millions avec Buzz. «  Le succès d’une compagnie low cost vient du fait qu’elle est programmée pour chercher à constamment réduire les coûts, en toute sécurité.

Eliminer quelques coûts non stratégiques est certes nécessaire mais pas suffisant pour répercuter la baisse du prix du billet sans mettre en péril la santé financière de l’ensemble de l’entreprise.

« Air France se rend enfin compte que ses tarifs étaient trop élevés et que le consommateur ne peut être indéfiniment pris pour une « vache à lait », commente Ray Webster, Directeur Général. Je reste éminemment dubitatif.

Réduire quelques coûts ici et là ne suffiront pas à baisser les coûts de façon significative. Air France, fait la promotion du concept "low-cost’ en prouvant sa validité et, surtout, prend acte du fait que les clients des compagnies aériennes devraient payer moins cher.

Si Air France voulait vraiment faire baisser les tarifs de façon durable, elle devrait s’impliquer davantage dans l’ouverture à la concurrence du ciel français. EasyJet est la deuxième compagnie aérienne du pays avec environ 5% de parts de marché !
La France est le pays en Europe ou il y a le moins de concurrence effective.
 »

Remarques SUD Aérien : notre expérience Air Inter nous a appris que la concurrence domestique n’est pas celle des autres compagnies aériennes mais celle du TGV. Nous nous rappelons des remarques acerbes d’un Lofti Bellassine, PdG d’Air Liberté, qui se vanter en 95 d’ouvrir 25 lignes dans l’année...1 an après il était en faillite. Les low cost privilégient d’ailleurs les lignes intraeuropéennes au seul réseau domestique français.

Voir en ligne : tourmag.com

aller en haut de page

SPIP | Copyright © 2002 - 2012 SUD Aérien.org | Conception et habillage snoopit31

Mentions légales| squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0