Accueil > ACTU > Les femmes restent moins égales

Les femmes restent moins égales

mardi 9 mars 2004.

L ’activité féminine progresse mais le chômage, comme le travail temporaire ou à temps partiel, touche toujours plus fortement les femmes, par ailleurs sous-représentées dans les directions d’entreprises, selon une étude sur la parité de l’INSEE à paraître vendredi.

« Le taux de chômage des femmes est de deux points plus élevé que celui des hommes au 1er trimestre 2003. Chez les moins de 25 ans, près d’un quart des jeunes actives sont dans cette situation, pour un jeune homme sur cinq », note l’édition 2004 de « Femmes et hommes, regard sur la parité », publiée quelques jours avant la journée internationale de la femme du 8 mars.
Les femmes occupent aussi plus souvent des emplois temporaires, comme les CDD ou les stages (11% contre 6% d’hommes), ou des emplois à temps partiel (30%, contre 5,5%).

« Très sexués »

L’INSEE note que « les emplois restent très sexués » : « Les femmes travaillent plus souvent dans le secteur tertiaire. L’industrie et le bâtiment restent à forte dominante masculine. Près de la moitié des femmes sont employées, tandis que plus d’un tiers des hommes sont ouvriers ».

Les femmes sont aussi sous-représentées dans la hiérarchie des métiers : les deux tiers des cadres du privé sont des hommes, et moins de deux dirigeants sur dix sont des dirigeantes.

Pourtant, les jeunes filles ont plus souvent le bac ou un diplôme supérieur que les garçons (68%, contre 53%).

« Mais le parcours des jeunes femmes dans l’enseignement supérieur n’est pas à la hauteur de leurs résultats dans le secondaire », observe l’INSEE. « Les garçons s’orientent davantage vers les filières sélectives et prestigieuses telles que les classes préparatoires, et les filles vers l’université ».

Baisse au troisième enfant

Autre constat : le taux d’activité féminin baisse considérablement au troisième enfant. Alors que le taux d’activité des mères d’un enfant de moins de trois ans est de 81,4%, il tombe à 36,2% pour les mères de trois enfants, dont un à moins de trois ans.

A la maison, les femmes consacrent plus de temps aux activités domestiques que leur compagnon (en moyenne en 1999, 4h36 contre 2h13).
Pour les loisirs, la presse quotidienne reste une activité plutôt masculine, contrairement à la lecture des livres, de même que les sorties culturelles : « seules 38% des femmes de 25-39 ans n’en font jamais, contre 46% des hommes du même âge ».

En revanche, les hommes sont plus impliqués dans la vie associative. Enfin, en 2002, 17% des femmes contre 11% des hommes déclarent pratiquer une religion.

« Au 1er janvier 2004, la population française compte 61,7 millions de personnes dont 31,7 millions de femmes », rappelle l’INSEE.
« Plus nombreux aux âges jeunes, les hommes le sont deux fois moins que les femmes après 75 ans », en raison de l’écart d’espérance de vie : 82,9 ans pour une femme, et 75,9 ans pour une femme.

Voir en ligne : Le Nouvels Obs

aller en haut de page

SPIP | Copyright © 2002 - 2012 SUD Aérien.org | Conception et habillage snoopit31

Mentions légales| squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0