Accueil > ACTU > Roissy-Charles de Gaulle fête ses 30 ans

Roissy-Charles de Gaulle fête ses 30 ans

mardi 9 mars 2004.

L ’aéroport de Roissy-Charles de Gaulle, première plateforme aérienne et première frontière de France, acteur économique majeur pour le territoire, fête ses 30 années d’existence lundi.

Le 8 mars 1974, le Premier ministre de l’époque Pierre Mesmer inaugurait Roissy, à l’époque doté d’un seul terminal, l’aérogare 1, et d’une seule piste. Trois décennies plus tard, quatre pistes et trois aérogares accueillent annuellement environ 48,35 millions de passagers.
En 2004, 75.500 personnes travaillaient à Roissy, employées par près de 700 entreprises.

Tous les modes de transport sont regroupés autour de ce pôle économique : l’aérien bien sûr, mais aussi la route (autoroute A1, gare routière) et le rail (gares TGV et RER).

Selon Aéroports de Paris (ADP), établissement public gestionnaire des aéroports parisiens, l’activité de l’aéroport génère annuellement « le quart de l’activité touristique française : 10 millions de visiteurs arrivent par avion et consomment 27 millions de nuitées ».

« Le monstre » va continuer de s’étendre

Au niveau des échanges internationaux, « près de 20% des importations et 30% des exportations du territoire passent par la plateforme de Roissy », explique ADP.

Au cours de son histoire, l’aéroport a connu un drame majeur, avec le crash du Concorde au décollage, le 25 juillet 2000, faisant 113 morts.
Le « monstre », comme l’a qualifié le ministre des Transports Gilles de Robien, va-t-il continuer à s’étendre ? La stagnation n’est pas à l’ordre du jour, avec l’ouverture en 2003 d’un sixième terminal, le 2E, sur l’aérogare 2. Un satellite, le S3, doit aussi entrer en fonction en 2005 ou 2006, au large des terminaux 2E et 2F, permettant notamment d’accueillir le futur très gros porteur d’Airbus, l’A380.
Les riverains, quotidiennement survolés par des centaines d’avions, risquent à l’avenir de peser dans la balance.

« La limite de trafic, établie par le précédent ministre des Transports (Jean-Claude Gayssot, ndlr) à 55 millions de passagers par an en dépit d’une capacité théorique de 80 millions, a été abandonnée. Il s’agissait d’un engagement oral », explique Jean-François Veron, analyste chez Standard and Poors.

« Limite acoustique »

Mais « en toute logique, une limite acoustique doit se référer au bruit émis par les avions et non à un chiffre de passager », ajoute M. Veron. Point positif pour les Franciliens concernés, « le remplissage des avions progresse, les avions globalement émettent moins de bruit, et des gros porteurs (comme l’Airbus A380, ndlr) vont apparaître », selon l’analyste.

Quant à une décision politique sur la construction d’un troisième aéroport parisien ou une extension de Roissy... « Chaque gouvernement relance des enquêtes. Quand elles arrivent à leur conclusion, il n’est pas rare que ce soit à la fin du mandat de ce gouvernement, et que donc aucune décision ne soit prise », raille un autre spécialiste du transport aérien.

Au final, la décision risque d’être dictée par des impératifs économiques plutôt que politiques. Premier point, le gouvernement a lancé pour début 2005 le processus d’ouverture du capital d’ADP, annonçant sans doute une future privatisation.

Fusion Air France-KLM

Deuxième point, Air France a installé sur Roissy son hub (plateforme de correspondance), qui permet à la compagnie française d’organiser des correspondances sur toutes les destinations de la planète, non seulement via son propre réseau, mais aussi avec les sept compagnies de l’alliance commerciale Skyteam.

Dernier point, on voit mal le pouvoir politique handicaper par des limitations de trafic la fusion, programmée dans les prochaines semaines, d’Air France avec la compagnie néerlandaise KLM. Cette fusion fera de fait d’Air France une compagnie privée et du futur groupe le second transporteur aérien mondial en terme de passagers.

Voir en ligne : Le Nouvels obs

aller en haut de page
Mots-clés

SPIP | Copyright © 2002 - 2012 SUD Aérien.org | Conception et habillage snoopit31

Mentions légales| squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0