Accueil > ACTU > Les contrôleurs aériens lèvent leur préavis de grève

Les contrôleurs aériens lèvent leur préavis de grève

samedi 6 mars 2004.

Le Syndicat national des contrôleurs du transport aérien (SNCTA, majoritaire) a fait savoir samedi qu’il avait levé le préavis de grève national déposé du 9 au 16 mars, à l’issue d’une réunion de négociations tenue au siège de la Direction générale de l’aviation civile. Ce préavis de grève risquait de provoquer de fortes perturbations dans le trafic aérien sur toute la France.

Un mouvement de grève avait déjà eu lieu du 16 au 19 février, à l’appel de la CFDT   et de la CGT   qui protestaient contre un projet de réorganisation du contrôle aérien en Ile-de-France. Le trafic aérien francilien avait été très fortement perturbé, alors même que le SNCTA n’était pas partie prenante. Les grévistes avaient obtenu l’ouverture d’une « réflexion » en forme de remise à plat du projet.

La loi Fillon

Le problème porte cette fois sur le dossier des retraites des contrôleurs aériens, qui peuvent aujourd’hui cesser leur activité à 57 ans. « On avait eu un engagement écrit de Dominique Bussereau », le secrétaire d’Etat aux Transports, « selon lequel il serait tenu compte de la spécificité de notre statut » lors de l’examen de ce dossier, a fait valoir jeudi un délégué du SNCTA.
Or, mercredi, « lors d’une réunion de discussions, le directeur général de la DGAC   (Direction générale de l’aviation civile, dont dépendent les contrôleurs, ndlr), Michel Wachenheim, a annoncé une décision gouvernementale, apparemment non négociable, d’appliquer la loi Fillon qui priverait la majorité des ingénieurs de l’aviation civile de la retraite à taux plein », avait expliqué ce délégué.

Voir en ligne : Le Nouvel Obs

aller en haut de page
Mots-clés

SPIP | Copyright © 2002 - 2012 SUD Aérien.org | Conception et habillage snoopit31

Mentions légales| squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0