Accueil > ACTU > Négociations UE/USA ciel ouvert : pilotes US contre l’inclusion du (...)

Négociations UE/USA ciel ouvert : pilotes US contre l’inclusion du cabotage

mercredi 3 mars 2004.

Le syndicat des pilotes américains Air Line Pilots Association s’est dit opposé à l’inclusion du cabotage dans l’accord en cours de négociation entre l’Union européenne et Washington sur les droits de trafic aérien, dans les colonnes du Financial Times.

« Je ne vois rien d’autre que des conséquences négatives venant de toute concurrence accrue », a souligné Duane Woerth, le président du syndicat des pilotes américains, dans un entretien avec le quotidien britannique.

Actuellement, les négociateurs américains refusent d’accorder à une compagnie européenne le droit de faire du cabotage, c’est-à-dire de prolonger une liaison transatlantique en desservant un deuxième aéroport sur le territoire américain.

Les Européens estiment être victimes d’un déséquilibre sur la question du cabotage, puisque les compagnies américaines bénéficient actuellement, grâce aux accords qu’ils ont négociés avec chacun des Etats membres, du droit de prolonger leurs liaisons transatlantiques sur le continent européen.

« Je ne vois aucun bénéfice pour les compagnies américaines ou les salariés. Peut-être les consommateurs pourront en bénéficier, mais l’accord devrait contenir autre chose (que ce changement) », a-t-il ajouté.

Selon M. Woerth, les compagnies aériennes américaines ne font pas usage de leurs droits de cabotage actuellement en préférant profiter pleinement des accords de partages de codes, pour les liaisons européennes, avec leurs partenaires européens.

La question du cabotage ne serait pas sur la table des discussions, selon le président de l’association des pilotes, faisant état de commentaires à La Maison Blanche. En pleine année électorale l’administration du président Bush ne souhaite pas aborder des sujets sensibles, notamment pour l’emploi aux Etats-Unis.

« Il n’y aura certainement pas de changement sur quoi que ce soit qui implique un changement de statut », a ajouté M. Woerth.

Selon lui, les Européens insisteraient sur le cabotage pour obtenir des concessions dans d’autres domaines, notamment sur la question de l’affrètement d’avions européens aux Etats-Unis. Alors que des avions américains peuvent être affrétés avec des équipages américains en Europe, la réciproque n’est pas possible.

« Nous n’avons fait aucune concession sur ce point et nous essayons de presser notre gouvernement pour qu’il fasse de même », a-t-il expliqué. Il a ajouté que les pilotes n’appréciaient pas le fait qu’on puisse envisager une solution qui « choisisse des salariés de remplacement ou qui conduise les compagnies à employer (...) de la main d’œuvre plutôt bon marché ».

Voir en ligne : AFP

aller en haut de page
Mots-clés

SPIP | Copyright © 2002 - 2012 SUD Aérien.org | Conception et habillage snoopit31

Mentions légales| squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0