Accueil > ACTU > Ryanair ferme la ligne Charleroi-Londres

Ryanair ferme la ligne Charleroi-Londres

vendredi 27 février 2004.

Ryanair, la compagnie la plus mauvaise perdante d’Europe, n’a pas digéré le jugement à la Salomon de la Commission européenne. En représaille, elle annonce donc qu’elle fermera la ligne Charleroi-Londres, le 29 avril prochain. L’an passé la compagnie avait transporté près de 360.000 passagers avec 8 vols quotidiens .

Dans son communiqué, la compagnie explique que cette fermetured va représenter une réduction de 10% de ses activités à Charleroi. Par ailleurs, Ryanair indique que cette décision est : “the first element of its response to the European Commission’s recent decision to increase costs at Charleroi and require that Ryanair’s passengers should pay higher fares”.

La fermeture de cette ligne va entraîner une perte de revenu pour l’aéroport régional belge de 1.260.000 €. Aucune indemnité ne sera payée par Ryanair puisque la route existe depuis la création du hub continental en 2001. Par contre si Ryanair avit fermé des lignes ouvertes récemment, des indemnités auraient été dues. Mais selon TourMag, « cette perte de passagers ne pose pas trop de problèmes à l’aéroport belge. En effet, comme la Grande-Bretagne n’est pas un pays Schengen et que l’espace Schengen de l’aéroport est assez limité, pour le BSCA (aéroport de Charleroi), la disparition des 360.000 passagers de Ryanair va permettre d’accueillir plus facilement les clients de Air Polonia et Wizzair, deux nouvelles compagnies qui vont desservir Charleroi. Passagers qui proviendront de la Pologne, de Hongrie et de Slovaquie ou en reviendront. Or ces trois pays sont non-Schengenn comme tout le monde le sait. »

Selon Virgin, Ryanir doit entièrement revoir sa stratégie car la rentabilité globale de la compagnie irlandaise serait uniquement fonction des subsides qu’elle parvient à obtenir de la part de certains aéroports.

Pourtant, au début de l’année, M. O’Leary, PdGde Ryanair avait expliqué qu’avec l’aéroport de Charleroi c’était un vrai partenariat franc et loyal qui existait !

La véritable raison ne serait pas celle annoncée « qu’il serait impossible que les passagers acceptent une hausse de 2€ du prix moyen du billet. » de 6 à 8 € mais plutôt que la concurrence de l’Eurostar dont les parts de marché entre les deux capitales ne cessent de croître. Tout indique que les tarifs du tunnel sous la Manche vont être revus à la baisse prochainement, donc les tarifs du train vont logiquement baisser. Et le low cost ne serait plus concurrentiel entre Bruxelles et la City.

Voir en ligne : Tourmag.com

aller en haut de page
Mots-clés

SPIP | Copyright © 2002 - 2012 SUD Aérien.org | Conception et habillage snoopit31

Mentions légales| squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0