Accueil > ACTU > Transport aérien : Alitalia se cherche un nouveau patron

Transport aérien : Alitalia se cherche un nouveau patron

jeudi 26 février 2004.

Exsangue financièrement, en proie à une profonde crise interne, Alitalia s’apprête à changer de patron, pour la deuxième fois en deux ans, alors que reste à écrire le plan qui sauvera la compagnie aérienne italienne.

Un prochain conseil d’administration —pour l’heure convoqué pour jeudi— devrait entériner la démission de l’administrateur délégué Francesco Mengozzi, dont le plan de restructuration a été rejeté par les syndicats et employés.

Pourtant, cet ancien dirigeant des chemins de fer italiens, appelé début 2002 pour remettre la compagnie publique sur les rails, ne cesse de répéter que son plan est déterminant pour la survie d’un groupe qui, l’an passé, a perdu un million d’euros net par jour.

Le plan Mengozzi, qui prévoit la perte de 2.700 emplois avec 1.500 licenciements secs, est arrivé après plusieurs tentatives de relance. Dans un climat social tendu, sa présentation en octobre a provoqué une levée de boucliers chez les employés qui ont enchaîné arrêts de travail et protestations, aggravant la situation du groupe.

L’importance de la société —elle emploie près de 21.000 personnes— le prestige qui lui est associé et le fait que le groupe soit à 62,39% dans les mains de l’Etat, ont convaincu le chef du gouvernement Silvio Berlusconi d’intervenir.

« Par chance pour Alitalia, il y a monsieur Silvio Berlusconi qui utilisera tout son talent pour résoudre un problème que d’autres n’ont pas su résoudre », claironnait la semaine passée le président du conseil italien.

« Les problèmes découlent d’eux », soulignait-il encore en référence au précédent gouvernement de centre-gauche.

Escamotant les errances stratégiques et financières de la compagnie, passant sous silence les divisions de son propre gouvernement sur ce dossier, le chef libéral de la coalition au pouvoir, a mis toutes les difficultés d’Alitalia sur le compte d’une « libéralisation » trop poussée du secteur aérien italien.

Les professionnels du secteur soulignent au contraire qu’Alitalia a l’avantage d’être acteur ultra-dominant dans un pays qui est le deuxième marché intérieur européen (derrière la France) et l’une des premières destinations touristiques au monde.

Le sauvetage promis la semaine passée par M. Berlusconi peine depuis à se concrétiser. Le noeud du problème passe d’abord par Mengozzi qui préfère se démettre plutôt que de revoir à la baisse son plan.

Aucun candidat fort ne s’est dégagé pour le substituer et une ultime réunion de crise, mardi soir, entre Berlusconi et ses ministres n’a débouché sur « aucune décision », de l’aveu du ministre de l’Industrie Antonio Marzano.

Le dossier sera bouclé d’ici au conseil des ministres de vendredi, promet M. Berlusconi.

Une nouvelle recapitalisation ? « Impossible », répond le ministre des Affaires européennes, Rocco Buttiglione. « C’est bien beau de vouloir redresser Alitalia, mais avec quel argent ? », s’interroge-t-il.

La Commission européenne se montre toujours aussi sourcilleuse, prévenant déjà qu’elle examinera tout plan pour y rechercher d’éventuelles aides publiques cachées.

Pendant ce temps, l’équipe de Berlusconi se déchire toujours entre les tenants d’une Alitalia arrimée au couple Air France /KLM et les partisans d’une solution purement italienne, où un groupe d’entrepreneurs volerait au secours de la compagnie.

Le ministre des Transports Pietro Lunardi est clairement pour la seconde solution qui « permettrait de nous présenter à l’international la tête haute face à de possibles alliances avec Lufthansa et Air France ».

Le ministre continue d’ignorer superbement qu’une alliance commerciale poussée est déjà en place entre Alitalia et Air France avec des participations croisées.

M. Lunardi n’a pas de poids dans ce dossier, relativise-t-on au sein d’Alitalia. Au final, seul le choix de M. Berlusconi et de son ministre de l’Economie, Giulio Tremonti comptera, assure-t-on.

Voir en ligne : AFP

aller en haut de page
Mots-clés

SPIP | Copyright © 2002 - 2012 SUD Aérien.org | Conception et habillage snoopit31

Mentions légales| squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0