Accueil > ACTU > L’amertume des privatisations Thatcher

L’amertume des privatisations Thatcher

mardi 24 février 2004.

Eau, électricité, gaz, transports, défense, énergie nucléaire, santé, rares auront été les secteurs et services publics britanniques qui auront échappé à la vague de privatisations qui a submergé l’Angleterre thatchérienne. Vingt ans plus tard, le bilan est très contrasté mais, constate l’un des économistes les plus respectés du pays, « il n’y a pas un seul vrai succès ». Pour les actionnaires attirés par les titres des anciens grands monopoles, la désillusion est grande. Pour les caisses de l’Etat, les recettes des privatisations ont représenté une manne très passagère. Quant aux consommateurs, ils n’ont pas toujours constaté les baisses de tarifs, corollaire supposé du jeu de la libre concurrence. Dans le secteur des transports ferroviaires, l’échec est tel que les pouvoirs publics sont aujourd’hui engagés dans une renationalisation rampante.

Voir en ligne : La Tribune

aller en haut de page
Mots-clés

SPIP | Copyright © 2002 - 2012 SUD Aérien.org | Conception et habillage snoopit31

Mentions légales| squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0