Accueil > ACTU > Air Bourbon attaque Air Austral sur Mayotte

Air Bourbon attaque Air Austral sur Mayotte

dimanche 14 décembre 2003.

Après avoir annoncé il y a quelques semaines la desserte prochaine de Milan au départ de Lyon, Air Bourbon prévoit, dès le 28 mars 2004, de desservir Mayotte trois fois par semaine (mardi, jeudi, dimanche). Un dossier pour obtenir les droits de trafic sera au Conseil supérieur de l’aviation marchande (CSAM) et devrait être réglée dès le mois de janvier selon ses dirigeants.

Pour acheminer les passagers entre les deux îles, Air Bourbon utilisera son A340-200, un appareil de 286 places qui assure déjà les rotations entre Paris et la Réunion.

La desserte de Dzaoudzi s’inscrit en fait dans le prolongement de cette ligne avec un timing qui permettra à Air Bourbon de récupérer une partie de la clientèle mahoraise et concurrencer surtout Air Austral et ses 106 000 passagers transportés l’année dernière.

Une stratégie qui peut se révéler payante
La compagnie réunionnaise espère dès la première année rafler 50 % de parts de marché en proposant des billets moins chers qu’Air Austral voire se lancer dans une guerre tarifaire si nécessaire.
Cette stratégie peut se révéler payante car l’arrivée d’Air Bourbon est attendue avec impatience à Mayotte, une île où l’image d’Air Austral s’est progressivement détériorée ces dernières années en raison des tarifs jugés “prohibitifs” imposés par le transporteur.

L’irruption d’Air Bourbon dans le paysage aérien mahorais devrait sonner la fin des ambitions d’Air Mayotte International, une compagnie que souhaitaient créer les élus locaux en s’appuyant sur le conseil général mais qui n’a jamais pu réellement se développer faute de moyens budgétaires.

Ce redéploiement dans la zone devrait au contraire permettre à Air Bourbon d’améliorer ses coûts d’exploitation même si un équipage moyen courrier comprenant deux pilotes supplémentaires et du personnel naviguant commercial sera recruté.

D’ici 2005, les dirigeants espèrent même rééquilibrer les comptes de la société grâce à l’ouverture de cette nouvelle ligne.

Un objectif qui mérite toutefois d’être nuancé. Sur les six premiers mois de son exercice, Air Bourbon affiche un déficit d’exploitation de 1,7 million d’euros et la société a dû puiser dans ses fonds propres à hauteur de 2 millions d’euros pour faire face aux échéances.

Voir en ligne : Clinacoo

aller en haut de page
Mots-clés

SPIP | Copyright © 2002 - 2012 SUD Aérien.org | Conception et habillage snoopit31

Mentions légales| squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0