Accueil > ACTU > La SNCF célèbre vendredi le « 1er milliard » de voyageurs du TGV

La SNCF célèbre vendredi le « 1er milliard » de voyageurs du TGV

jeudi 27 novembre 2003.

La SNCF va célébrer vendredi le premier milliard de voyageurs du TGV, dont la mise en service il y a 22 ans avait assuré le renouveau du train face à la concurrence de la voiture et de l’avion.

Pour fêter cet événement, la SNCF a choisi l’atelier d’entretien flambant neuf de Paris-Conflans, situé dans le sud de la capitale.

Plutôt que de récompenser un individu désigné comme le milliardième client du TGV, elle va publier à cette occasion, en partenariat avec le magazine L’Express, des témoignages recueillis auprès des usagers.

Les auteurs des dix récits jugés les plus originaux ont gagné un lot de trois billets aller-retour en 1re classe pour deux personnes en TGV, Eurostar et Thalys.

En septembre 1981, la mise en service des premières rames oranges roulant à 260 km/h, sur la ligne Paris-Lyon, avait redonné un coup de jeune au rail.

Aujourd’hui, tout le réseau à grande vitesse français est à 300 km/h et le TGV a dépassé les frontières, se déclinant en Eurostar vers Londres et en Thalys vers le nord de l’Europe.

Quelque 660 TGV transportent chaque jour quelque 200.000 voyageurs et la SNCF se félicite de n’avoir eu à déplorer aucun accident mortel en 22 ans. Elle compte atteindre les 2 milliards de voyageurs en 2010.

La dernière ligne mise en service, le TGV Méditerranée inauguré en juin 2001, a mis Paris à trois heures de Marseille.

La prochaine ligne sera le TGV Est, qui doit relier Paris à Strasbourg en 2h20 à l’été 2007, à 320 km/h. Cette ligne, comme le TGV Atlantique, recevra notamment des rames à l’intérieur rénové par un consortium comprenant le couturier Christian Lacroix.

C’est la première ligne à grande vitesse comprenant la participation financière des collectivités locales.

Au-delà, les projets de lignes nouvelles sont plus flous, faute de financements, et devraient s’éclaircir à l’occasion d’un comité interministériel d’aménagement et de développement du territoire (CIADT) le 18 décembre. Le projet phare devant être confirmé à cette occasion est celui du Lyon-Turin (TGV et ferroutage), qui ne devrait pas entrer en service avant le milieu de la prochaine décennie.

Actuellement, la France compte 1.500 kilomètres de lignes TGV en service. Le parc SNCF se compose de 350 rames, les plus modernes étant les TGV Duplex à 20 millions d’euros chacune.

Le TGV, qui a réalisé en 2002 un chiffre d’affaires de 2,8 milliards d’euros, est la seule grande activité rentable de la SNCF, à côté des Corail et du fret déficitaires.

Le constructeur du TGV, Alstom , l’a exporté en Espagne (pour la ligne Madrid-Séville) et en Corée du sud mais a connu des échecs à Taïwan (face au Shinkansen japonais), ainsi qu’aux Etats-Unis et en Australie. Pour Madrid-Barcelone, l’Espagne a choisi la technologie du concurrent allemand Siemens.

En Chine, les différentes technologies internationales sont en lice pour équiper la future ligne à grande vitesse de quelque 1.300 km entre Pékin et Shanghai, qui doit être achevée pour les Jeux olympiques de 2008.

Un train à grande vitesse européen pourrait naître des négociations actuelles entre la SNCF, la Deutsche Bahn et la compagnie nationale italienne, avec l’espoir d’une mise sur les rails en 2010.

Le record du monde de vitesse établi en 1990 par le TGV Atlantique (515,3 km/h) a été battu par le train à sustentation magnétique Maglev de conception allemande (560 km/h).

Voir en ligne : AFP

aller en haut de page

SPIP | Copyright © 2002 - 2012 SUD Aérien.org | Conception et habillage snoopit31

Mentions légales| squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0