Accueil > ACTU > Azzurra Air Littoral : les dessous du dossier

Azzurra Air Littoral : les dessous du dossier

jeudi 20 novembre 2003.

Pour mieux comprendre ce qu’il se passe avec Air Littoral, et son repreneur Seven Group, il faut revenir (une fois de plus) sur le rapport du CSAM dont RadioCockpit a pu se procurer une copie.

En substance, on y apprend que « le projet présenté prévoit le transfert, au profit d’Azzurra Air Littoral, des dépôts de garantie et des réserves de maintenance de l’actuelle Air Littoral, pour un montant total de 27 millions d’euros ».

C’est peut-être là que se trouve la clef du mystère. Selon les sources de radioCokpit, Seven Group aurait annoncé au CSAM son intention de transférer ces 27 Millions en Italie. Pour les convertir en trésorerie ? Serait-ce l’origine de ces fameux 11 millions cash qui ont été promis au TC mais qui tardent à arriver ?

On apprend mercredi soir par la chaîne LCI que le ministère des Transports aurait donné à SEVEN GROUP (le repreneur d’Air Littoral) jusqu’à midi pour apporter la contribution promise à la barre du TC de Montpellier. Pas tous les sous promis, juste les 11 millions qui devaient être injectés illico dans l’entreprise. Finalement le délai est reporté à mardi midi.

Mais de millions, à ce jour, il n’y a point : juste des factures, du papier et de belles promesses !

Seven a tout simplement apporté ses avions qu’elle fait voler en remplacement des ATR d’Air Litt, et commence bien entendu à facturer plein pot les prestations d’Azzurra !

Azzurra Air Littoral a depuis obtenu une licence d’exploitation en bonne et due forme, le champagne a coulé à flot, sauf peut-être chez les 293 CDI licenciés ou chez les innombrables CDD qui pointent désormais chez Air Assedic, le seul véritable second pôle aérien français qui semble avoir de l’avenir.

RadioCokpit maintient ce qu’elle dit depuis le départ : Seven Group requiert la plus grande vigilance, il n’y a que dans la Manche et au SNPL   que l’on ne sache pas ça.

Le CSAM et ses avis pertinents (Avione, Seven, etc…) montre une fois de plus sinon sa compétence, son utilité.

Devons-nous attendre un avis favorable sur une proposition d’arrangement à l’amiable avec Seven, qui les autoriserait à ne pas apporter l’argent indispensable, juste histoire que le CSAM ne perde pas la face ?

Voir en ligne : Radiocockpit.com

aller en haut de page

SPIP | Copyright © 2002 - 2012 SUD Aérien.org | Conception et habillage snoopit31

Mentions légales| squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0