Accueil > ACTU > Air France prête à en découdre avec l’Aéroport de Genève

Air France prête à en découdre avec l’Aéroport de Genève

jeudi 20 novembre 2003.

Air France n’acceptera pas de subventions aux compagnies à bas coûts, pas plus à Genève qu’ailleurs, prévient son président.

« J’ai déjà en main la liste des aéroports qui subventionnent des compagnies à bas coûts auxquelles je vais dire : ou bien tout le monde paie le même prix, ou Air France s’en va », gronde le président d’Air France, Jean-Cyril Spinetta. Le nom de l’Aéroport international de Genève (AIG) pourrait bientôt figurer sur cette liste noire.
Le 4 novembre dernier, la Tribune de Genève révélait en exclusivité l’existence de négociations entre l’AIG et easyJet, visant à lui offrir une réduction de moitié de ses frais aéroportuaires, moyennant son transfert à l’ancienne aérogare. Faute de quoi easyJet reléguerait Genève au rang de simple destination.

En revanche, si l’accord aboutit, easyJet fera de Genève l’une de ses quatre à cinq bases européennes, avec dix avions stationnés au lieu de cinq actuellement. Avec à la clé un doublement présumé de son trafic passagers.

Pour le directeur de l’AIG, Jean-Pierre Jobin, « voilà tout le dilemme, car le statu quo ne durera pas. Ou bien easyJet renforce sa base ou bien le trafic baissera. »

Le raisonnement est un peu court, car le marché local n’est pas malléable à volonté. Si easyJet devait encore croître à Genève, ce sera d’abord au détriment des autres compagnies. Et si elle réduit sa présence, ses clients de Genève ne renonceront pas pour autant à prendre l’avion…

Air France riposte

Toujours est-il que les négociations se poursuivent. « Entre-temps, nous parlerons aussi aux transporteurs traditionnels », ajoute Jean-Pierre Jobin. Il serait temps. Car à Paris, après les précédents de Strasbourg et de Pau qui font maintenant l’objet de plaintes auprès de la Commission européenne, les révélations de la Tribune ont mis le feu aux poudres. Le vice-président d’Air France pour l’Europe et l’Afrique du Nord, Etienne Rachou, juge d’abord « surprenant » et c’est un euphémisme que la nouvelle lui soit parvenue par le journal et non par la conférence des transporteurs.

Et il s’interroge, non sans malice : « Si l’AIG est capable d’offrir des infrastructures moins chères à easyJet, pourquoi n’en fait-elle pas aussi profiter Air France ? Si l’aéroport veut adopter une approche transparente et claire, elle peut nous intéresser. Pour autant qu’elle soit transparente et claire. »

Vers un tarif à la prestation ?

Son patron, Jean-Cyril Spinetta, lui, ne fait pas dans la dentelle : « Ces pratiques sont dangereuses et choquantes. C’est au consommateur et non au contribuable de payer. » Un argument que repousse Jean-Pierre Jobin : « Je ne vois pas en quoi le contribuable est sollicité. » Quant au consommateur, Philippe Vignon, d’easyJet, estime qu’il devrait payer selon le type de prestations fournies par les aéroports : « Leurs infrastructures ont été conçues en fonction des besoins des compagnies traditionnelles. A Genève, nous payons 43 francs par passager alors que nous n’en retirons pas de réelle valeur ajoutée. »

Menace de plainte

Face à Air France, qui « espère ne pas avoir à en venir au juridique », Jean-Pierre Jobin réplique : « Toute compagnie qui s’engagera par contrat pour dix ans à doubler le nombre de ses passagers avec des pénalités comme le prévoit celui avec easyJet bénéficiera du même traitement. Je le dirai à M. Jean-Cyril Spinetta comme je l’ai dit la semaine dernière à M. André Dosé. » Une bravade.

Car ce que les compagnies traditionnelles visent à Genève avec des services flexibles et élaborés, c’est d’abord la clientèle d’affaires, qui ne doublera pas en dix ans. Un défi dangereux, enfin. Car si l’affaire en venait au tribunal, easyJet pourrait renoncer à sa base genevoise et l’AIG se trouver mal prise en temps de crise face à ses clients les plus anciens et les plus fidèles.

Voir en ligne : Tribune de genève

aller en haut de page
Mots-clés

SPIP | Copyright © 2002 - 2012 SUD Aérien.org | Conception et habillage snoopit31

Mentions légales| squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0