Accueil > ACTU > Air Littoral revoit son plan social à la baisse ?

Air Littoral revoit son plan social à la baisse ?

samedi 15 novembre 2003.

Initialement chiffré à 350 équivalents temps pleins, le plan social consécutif à la reprise d’Air Littoral par le fonds d’investissement Seven group portera finalement sur 292 postes. La compagnie va se séparer de 107 navigants techniques, 37 navigants commerciaux et 85 employés au sol. Les filiales industrie et Ecole supérieure des métiers de l’aéronautique (Esma) vont, elles, licencier respectivement 55 et 9 de leurs salariés.

Les syndicats de la compagnie notaient hier que la différence entre l’estimation de la semaine dernière et les chiffres définitifs annoncés jeudi au comité d’entreprise provient presque uniquement du terme de nombreux contrats à durée déterminée, jusqu’ici comptabilisés dans l’effectif.

Pour autant, le nombre de licenciements devrait réellement diminuer avec la proposition de 61 reclassements internes. Au final, le plan social pourrait porter sur 230 équivalents temps pleins.Les lettres de licenciements doivent être envoyées début décembre. Officiellement, les personnes concernées ne seront pas connues avant la prochaine consultation du comité d’entreprise, le 19 novembre. Mais des noms semblent avoir déjà « fuité », provoquant un certain malaise au siège de la compagnie.

Hier, la direction d’Air Littoral annonçait également la mise en place pour un an, début décembre, d’une cellule de reclassement. Comme avoir sollicité la direction départementale du travail pour obtenir la mise en œuvre de l’allocation temporaire dégressive, qui permet à un salarié licencié d’obtenir une compensation de salaire s’il retrouve un emploi à moindre rémunération.

C’est aujourd’hui qu’Air Littoral change de mains

Entrée de plein pied dans la mise en œuvre du plan social, Air Littoral doit aussi changer de mains aujourd’hui. Le tribunal de commerce de Montpellier a en effet fixé au 15 novembre la date limite de dépôt de 11 M€ sur un compte bloqué et la création de la nouvelle société Azzurra-Air Littoral. Hier soir, le porte-parole de la compagnie assurait que seules des questions administratives retardaient de 24 heures l’annonce du changement de propriétaire. Mais indiquait que la direction générale de l’aviation civile (DGAC  ) s’apprête à octroyer une licence d’exploitation de cinq ans à la nouvelle entité. Une durée exceptionnellement longue pour une compagnie qui n’obtient que des licences temporaires depuis deux ans.

Voir en ligne : Midi libre

aller en haut de page
Mots-clés

SPIP | Copyright © 2002 - 2012 SUD Aérien.org | Conception et habillage snoopit31

Mentions légales| squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0