Accueil > ACTU > Fusion Air France /KLM : problèmes avec les autorités de la concurrence (...)

Fusion Air France /KLM : problèmes avec les autorités de la concurrence américaines ?

mercredi 12 novembre 2003.

Le dossier de fusion Air France /KLM risque d’être
confronté à des objections inattendues de la part des autorités de la concurrence aux Etats-Unis, rapporte mercredi le
quotidien néerlandais De Telegraaf.

« La reprise de KLM par Air France risque d’être confrontée à des objections inattendues de la part de différentes autorités de la concurrence, notamment aux Etats-Unis », indique le journal.

Selon De Telegraaf, citant des « sources proches de la direction » de KLM, ces objections auraient trait à la position des compagnies américaines Delta Airlines, Northwest et Continental Airlines liées à KLM et Air France par des alliances séparées, et qui risqueraient d’occuper une position trop dominante en cas de fusion des deux compagnies européennes.

« Le dépot du dossier a un retard de plusieurs semaines. Ni la Commission européenne, ni les autorités de la concurrence aux Etats-Unis n’ont reçu de document officiel », poursuit le quotidien.

Un porte-parole de la compagnie néerlandaise a confirmé que les dossiers n’ont pas encore été déposés. « Mais ils n’ont pas de retard. Nous voulons qu’ils soient complets pour ne pas être renvoyés à nos devoirs », a déclaré Frank Houben.

« Nous espérons avoir les approbations avant le lancement de l’offre publique d’échange, prévue mi-mars, et nous y travaillons », a-t-il ajouté.

Air France et KLM ont signé mi-octobre un accord formalisant leur fusion par le biais d’un rachat pour 784 millions d’euros de la seconde par la première, donnant naissance au premier groupe aérien mondial en chiffre d’affaires.

Lors de la publication en octobre des résultats second trimestre 03/04 de KLM, le directeur financier Rob Ruijter avait indiqué que les deux compagnies devraient en principe déposer leur dossier dans la première moitié de novembre.

Il avait ajouté que les deux compagnies tentent de déterminer quels seraient les points les plus sensibles afin de transmettre les meilleures informations à ce sujet et d’obtenir une approbation dès la première phase, c’est-à-dire dans un délai d’environ six semaines.

Voir en ligne : AFP

aller en haut de page

SPIP | Copyright © 2002 - 2012 SUD Aérien.org | Conception et habillage snoopit31

Mentions légales| squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0