Accueil > ACTU > Comment les compagnies aériennes européennes ont dû obéir au gouvernement (...)

Comment les compagnies aériennes européennes ont dû obéir au gouvernement américain

mardi 11 novembre 2003.

Les compagnies européennes sont tenues par une nouvelle réglementation de fournir les données personnelles des passagers se rendant aux Etats-Unis aux autorités américaines. AirInfos a déjà publié deux enquêtes sur le sujet et dévoile cette fois les raisons qui ont poussé les compagnies aériennes européennes à coopérer. Les autorités américaines en charge du dossier et des officiels européens se rencontrent à nouveau cette semaine sur ce dossier du transfert des données personnelles des passagers.

« Les compagnies européennes ont tout simplement subi un chantage sans précédent » nous révèle le directeur général d’une compagnie en poste à Bruxelles qui préfère garder l’anonymat. « Au cours de l’hiver, les Etats-Unis ont adopté cette nouvelle règle de transmission des dossiers de réservation des passagers. Nous avons émis des réserves mais nous n’avons pas pu refuser : les menaces américaines de représailles étaient très claires … ». En somme, si les compagnies aériennes ne coopéraient pas avec le gouvernement américain, plusieurs sanctions auraient été appliquées dès le printemps 2003.

Un chantage sur les passagers

L’administration américaine chargée de la sécurité des transports menaçait les compagnies refusant de transmettre les données personnelles de leurs passagers d’aller les collecter directement à la porte de l’avion. Des agents des douanes et de l’immigration auraient interrogé un par un les passagers à leur arrivée aux Etats-Unis des compagnies récalcitrantes afin de collecter les informations demandées. Des heures de procédures auraient du être endurées par les passagers pour obtenir les numéros de carte de crédit, de téléphone …en fait toutes les informations que collectent les autorités américaines grâce aux dossiers de réservation. Il est difficile d’imaginer dans ce contexte de chantage sur les passagers le refus d’une compagnie européenne de mettre en application les nouvelles injonctions américaines.

L’autre volet d’éventuelles représailles aux compagnies aériennes ayant des scrupules sur les libertés individuelles était la menace claire de sanctions financières et la remise en cause des droits de trafic par les autorités américaines. Il est difficile d’imaginer l’application de telles mesures sans déclencher des crises diplomatiques importantes entre l’Europe et les Etats-Unis, toutefois ce panel de sanctions sévères a bien été imaginé par l’administration américaine chargée de la sécurité des transports.

Voir en ligne : Air Infos

aller en haut de page
Mots-clés

SPIP | Copyright © 2002 - 2012 SUD Aérien.org | Conception et habillage snoopit31

Mentions légales| squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0