Accueil > ACTU > deux poids, deux mesures

deux poids, deux mesures

jeudi 23 octobre 2003.

Gilles Bridier résume bien dans cet article de la Tribune ce que SUD Aérien dénonce depuis 25 ans : la logique libérale est à courte vue elle réclame plus d’Etat pour lui verser des aides dans les périodes difficiles et moins d’Etat pour ne pas partager ses profits dans les années fastes. Exactement la politique Raffarin-Medef   actuelle.

Le transport aérien et l’aéronautique figurant parmi les secteurs stratégiques désignés par les autorités de Washington, au même titre que l’énergie ou la défense, la Maison-Blanche ne mégote pas son aide aux compagnies aériennes américaines lorsqu’elles piquent du nez. Plus de 18 milliards de dollars ont été dégagés après les événements du 11 septembre 2001. Pourtant, les problèmes des compagnies avaient surgi bien avant les attentats contre les Twin Towers et ils étaient donc autant dus à la non-anticipation du ralentissement de la croissance qu’aux attentats eux-mêmes. Estimant que le compte n’y était pas, le patron de Delta Airlines a même réclamé ensuite 10 milliards de dollars d’allégements fiscaux supplémentaires pour le transport aérien aux Etats-Unis. Ce qui, cette fois, a agacé le Congrès. Pas découragées pour autant, les compagnies sont revenues à la charge au moment de la guerre en Irak, réclamant 4 milliards de dollars pour compenser la chute des réservations enregistrée à cette occasion. En Europe, on n’oserait plus imaginer aujourd’hui que de telles aides publiques puissent se déverser sur un secteur dont l’activité est largement ouverte sur l’international, et donc la concurrence. On retiendra juste que, hormis l’autorisation donnée pour certaines indemnisations après le 11 septembre, la Commission de Bruxelles a refusé par exemple que Paris octroie une aide supplémentaire à Air France... de dix millions d’euros. Certes, la Commission a désapprouvé les aides américaines. Avec l’effet que l’on sait. Car lorsque les Etats-Unis veulent défendre leurs intérêts commerciaux stratégiques, ils savent y mettre le prix en restant sourds aux récriminations venues d’ailleurs. Voilà une leçon de politique industrielle libérale à méditer.

Voir en ligne : La Tribune

aller en haut de page

SPIP | Copyright © 2002 - 2012 SUD Aérien.org | Conception et habillage snoopit31

Mentions légales| squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0