Accueil > ACTU > Air France/KLM : le syndicat néerlandais des pilotes (VNV) exige des (...)

Air France/KLM : le syndicat néerlandais des pilotes (VNV) exige des garanties sur l’emploi

mardi 16 septembre 2003.

Les compagnies aériennes néerlandaise KLM et française Air France annonceront leurs plans d’alliance jeudi, a affirmé mardi sur son site internet.

Le président du VNV, Henk de Vries, a exigé des garanties sur l’emploi « à la veille de l’annonce d’une alliance entre les deux compagnies jeudi avant l’ouverture de la Bourse », précise le site.

« Le conseil de surveillance de KLM sera informé demain (mercredi) des plans définitifs », ajoute le site.

Un porte-parole de KLM, Bart Koster, joint par l’AFP a refusé de commenter ces informations.

« Nous ne faisons aucun commentaire sur l’agenda des membres de la direction de KLM », a-t-il indiqué.

Air France et KLM, respectivement sixième et quatorzième compagnies mondiales en termes de passagers par kilomètre, sont en discussions depuis plusieurs mois au sujet d’un rapprochement.

Les négociations se sont intensifiées dans les dernières semaines et « sont dans un stade avancée », avait indiqué un porte-parole de KLM à l’AFP en fin de semaine dernière. Sans exclure une possible annonce cette semaine, il avait cependant souligné qu’aucune certitude n’existait à ce sujet.

Un rapprochement entre KLM et Air France aboutirait à la création du premier transporteur aérien européen.

A la Bourse d’Amsterdam, le titre KLM était en hausse de 0,17% à 11,93 € à 15H07 GMT.

Face à cette hypothèse, le syndicat des pilotes néerlandais (VNV) a exigé des garanties solides qui permettent de maintenir l’emploi et les conditions de travail au sein de KLM.

Le VNV, qui représente une majorité de pilotes de KLM, demande ainsi que la privatisation d’Air France soit un fait avant que l’alliance ne soit officiellement conclue.

« Nous ne voulons pas que la nouvelle entité soit dirigée de manière politique et culturelle, mais de manière commerciale. Il doit s’agir de ce qui est bon pour l’alliance et non pas de ce qui est bon pour la France », estime le président du VNV, Henk de Vries.

Le syndicat souhaite également que KLM reste une société en elle-même et rejoigne immédiatement l’alliance SkyTeam (qui reproupe notamment Alitalia et Delta aux côtés d’Air France).

En cas de non respect de ces exigences, les pilotes du VNV n’excluent pas de passer à l’action et de faire grève.

Du côté des personnels au sol, le syndicat CNV attend pour sa part de voir les détails d’une éventuelle alliance avant de passer à l’action.

« Pour l’instant nous sommes dans le vague. Il est cependant clair que nous ne sommes pas prêts à accepter un nouveau tour de suppression d’emplois après celles décidées cette année », a indiqué à l’AFP la responsable du CNV Ingeborg Baltussen.

KLM va procéder dans les deux ans qui viennent à la suppression d’environ 4.500 emplois, principalement au sein des personnels au sol, dans le cadre d’un programme de réduction des coûts.

Les syndicats déplorent le manque d’information donné par KLM. Jusqu’à présent, seul le conseil d’entreprise a reçu un plan de demande d’avis mais qui ne fait qu’évoquer en grandes lignes les plans d’alliance et sans nommer de partenaire.

Par ailleurs en France, Bruno Timmerman, porte-parole du Syndicat national des pilotes de lignes (SNPL  ) d’Air France a indiqué à l’AFP que les conseils d’administration d’Air France et de KLM se réuniront mercredi soir à Paris et à Amsterdam.

Voir en ligne : La Tribune

aller en haut de page
Mots-clés

SPIP | Copyright © 2002 - 2012 SUD Aérien.org | Conception et habillage snoopit31

Mentions légales| squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0