Accueil > ACTU > KLM et Air France sur le point de sceller leur alliance

KLM et Air France sur le point de sceller leur alliance

vendredi 12 septembre 2003.

« Le rapprochement d’Air France et de KLM sera officialisé la semaine prochaine » titre en Une l’AGEFI du 12 septembre. « Les conseils d’administration des deux compagnies devraient se réunir le 17 septembre, tandis qu’un comité central d’entreprise d’Air France est prévu le 18. Le schéma retenu est celui d’une prise de contrôle totale » selon ce journal financier.

Les autres médias, dont BFM, la Tribune, Le Monde confirment : la prise de contrôle de KLM par Air France serait imminente. Elle se ferait via une Offre Publique d’échange (OPE) d’AF sur le groupe néerlandais , l’Etat donnant 15% de la compagnie en échange de KLM.

Dans la nuit, le président de Northwest Airlines, l’allié américain du transporteur néerlandais, Richard Anderson, aurait déclaré devant la chambre de commerce américaine que KLM « avait définitivement choisi Air France » comme partenaire privilégié.

L’information a cependant été démentie vendredi matin par le porte-parole de KLM Bart Koster. « Ce n’est pas vrai. Nous n’avons pas encore décidé définitivement. Ce qui est vrai, c’est que nous sommes en discussion avancée avec Air France, mais aucune décision n’a été prise », a-t-il martelé.

Il n’empêche. Les informations se multiplient autour du projet d’alliance et tendent à faire penser que l’affaire est pratiquement réglée. Ainsi, l’Agefi de vendredi, citant des sources proches du dossier, affirme que l’acord devrait être signé entre les deux opérateurs dès jeudi prochain, le 18 septembre.

« Nous sommes à un stade avancé des négociations avec Air France, mais différentes options doivent être encore discutées, » a reconnu, vendredi matin, Bart Koster, porte-parole de KLM contacté par Le Monde. « Je n’exclus pas le fait qu’il y aura plusieurs réunions la semaine prochaine, mais il est trop tôt pour dire si un accord sera conclu. » La compagnie française se refusait, elle, à tout commentaire vendredi matin.

A l’ordre du jour du CCE des 17 et 18 septembre mais sans information préalable de la commission économique !

La Direction d’Air France a mis à l’ordre du jour du CCE du 17 sept : information et consultation sur un projet d’accord avec KLM. Avis de la session.

Comment les élus au CCE pourraient-ils donner un avis alors qu’ils ne disposent d’aucune information sur ce point ? Pour SUD Aérien, c’est une entrave au CCE. Un tel rapprochement aura des conséquences économiques et sociales très importantes. Le contexte économique actuel dans lequel les 2 compagnies perdent de l’agent va engendrer dans les prochains mois des suppresssions d’emplois supplémentaires.

SUD Aérien rappelle que KLM a supprimé 4500 emplois cette année, externalisé sa production informatique à IBM global services en Aout 2003.
Alitalia, l’autre partenaire européen de SKY Team supprime 5000 emplois et a sous-traité son informatique en 2003.

Il semblerait que les administrateurs représentant les milieux économiques et patronaux français au Conseil d’Administration d’Air France ne seraient pas favorables à ce rapprochement d’après des indiscrétions du CA.

SUD Aérien demande que toute la lumière soit faite sur ce dossier et que l’Etat s’engage fermement à garantir les emplois d’Air France et le maintien des activités sur le sol français pour les prochaiens années.

Toujours selon l’Agefi, l’alliance entre KLM et Air France prendrait la forme d’une prise de contrôle du Néerlandais par le Français. En retour, l’Etat devrait céder 15% de sa participation actuelle dans Air France aux actionnaires de KLM. Gilles de Robien, le ministre des Transports, a d’ailleurs indiqué dans une interview au Revenu Hebdo que les deux compagnies ont de « fortes complémentarités » et que si l’hypothèse d’une alliance « se concrétisait, on serait dans un schéma d’échanges de titres ». Par ailleurs, l’Agefi indique que l’Etat devrait, par la suite, céder 20% de sa participation sur le marché. La part de l’Etat dans la compagnie ne devrait donc plus être à terme que de 20%, ce qui est conforme à ce qui avait été annoncé par le gouvernement.

Confronté à toutes ces informations, le marché ne se laisse pas impressionner par les dénégations énergiques de KLM. Le titre de l’opérateur néerlandais est très recherché et gagne en milieu de matinée 6,49% à 11,81 euros. Air France, de son côté, progresse de 2,87% à 14,72 euros.

Voir en ligne : La Tribune

aller en haut de page
Mots-clés

SPIP | Copyright © 2002 - 2012 SUD Aérien.org | Conception et habillage snoopit31

Mentions légales| squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0