Accueil > ACTU > L’Etat attend une remontée des cours pour privatiser Air France

L’Etat attend une remontée des cours pour privatiser Air France

jeudi 7 août 2003.

Dans une interview au Monde datée du 8 aout, Francis Mer, ministre de l’économie, des finances et de l’industrie déclare que « Tout est prêt, par exemple, pour la privatisation d’Air France. Je sais que l’entreprise est prête à être totalement privée, que sa stratégie est bien définie. Mais une cession aujourd’hui ne serait pas dans l’intérêt des contribuables. J’attends donc le moment opportun. »

Pour lancer le processus, précise Reuters dans sa dépéche du 7 aout, le gouvernement doit toutefois consulter la Commission des participations et transferts (CPT), qui aura à se prononcer sur le prix minimum proposé pour la vente des titres de l’Etat. Une étape qui, selon des sources proches du dossier, n’aurait pas encore été franchie.

Il est également probable que l’Etat attendra la publication le 28 août des résultats du premier trimestre (avril-juin) de l’exercice 2003/2004 pour boucler la valorisation de la compagnie. Selon certains analystes, Air France pourrait accuser exceptionnellement au cours de ce trimestre une perte opérationnelle en raison de l’impact du Sras, de la guerre en Irak et de celui des conflits sociaux.

Sur l’ensemble de l’exercice 2003/2004, Air France table toutefois sur un résultat d’exploitation « légèrement positif ».

Voir en ligne : Reuters

aller en haut de page
Mots-clés

SPIP | Copyright © 2002 - 2012 SUD Aérien.org | Conception et habillage snoopit31

Mentions légales| squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0