Accueil > ACTU > Les avions de Corsair menacés d’être immobilisés par une grève, à la veille du (...)

Les avions de Corsair menacés d’être immobilisés par une grève, à la veille du week-end du 14 juillet

jeudi 10 juillet 2003.

Les personnels de la compagnie aérienne, filiale de Nouvelles Frontières, refusent les aménagements d’horaires proposés par la direction pour améliorer la productivité ;
L’éventualité d’une grève chez Corsair, la compagnie aérienne filiale du voyagiste Nouvelles Frontières (Groupe TUI), prévue pour le week-end des 12, 13 et 14 juillet, restait suspendue à une réunion qui devait se tenir entre la direction et les organisations syndicales, jeudi 10 juillet à partir de 10 heures. La veille, la réunion entre l’intersyndicale (CFDT  , CGT  , FO, SNPNC  , UNAC  -CGC, UPCI-CFTC et SUD-Aérien) et la direction n’avait pas abouti, cinq syndicats ayant quitté la table des négociations.

Dans un communiqué, l’intersyndicale précise qu’elle « a quitté la table des négociations devant les réponses négatives fournies aux revendications principales. (...) Nous sommes obligés de maintenir l’action de grève des 12, 13 et 14 juillet ». Si l’arrêt de travail concerne notamment les personnels navigants commerciaux (hôtesses et stewards) ainsi que les personnels au sol, près de 90 % des vols, selon les syndicats, et 50 % selon la direction, ne pourraient être assurés.

« Ce sont les négociations annuelles sur les salaires et les conditions de travail qui ont mal tourné et sont à l’origine du conflit », explique au Monde, Pierre Chesneau, le patron de Corsair. « L’été dernier, poursuit-il, nous avions mis en route un plan social qui prévoyait la suppression de 170 emplois sur les 1 700 que compte l’entreprise. la défaillance d’Air Lib et la place vacante qu’elle laissait a permis à Corsair de surfer sur la vague et de renoncer à ce plan, mais cette amélioration reste ponctuelle. » Ainsi, depuis la faillite de la deuxième compagnie française, la part de marché de Corsair sur les Antilles est passée de 26 % à 39 %, soit de 630 000 à 830 000 sièges.

M. Chesneau se méfie de la concurrence qui, très clairement, cherche à se positionner sur des marchés comme l’océan Indien ou les Antilles, destinations de prédilection du transporteur de Nouvelles Frontières. Depuis deux mois, deux nouvelles compagnies se sont déjà lancées sur la desserte de la Réunion : Air Bourbon et Air Austral, qui viennent concurrencer Corsair et Air France au départ de la métropole. « Quand on va retrouver le niveau d’origine, celui d’avant la défaillance d’Air Lib, on va être mal ! », lâche le patron de Corsair. D’où, justifie-t-il, la nécessite d’améliorer la productivité sans toucher aux salaires, notamment en faisant admettre au personnel de ne plus prendre six jours de repos consécutif mais de le fractionner en quatre jours plus trois jours. Une solution refusée par les salariés.

Sur les salaires, les organisations syndicales déplorent qu’aucune augmentation annuelle n’ait eu lieu depuis deux ans. Les personnels navigants demandent notamment une augmentation de 1,5 %, sur la base de leur salaire fixe et des heures de vol pour 2002 et 2003, alors que la direction ne serait prête, pour sa part, à accorder que 1 % d’augmentation. Selon la CGT   et la CFDT  , la direction aurait fait « allusion », au cours des négociations, à l’octroi d’une prime d’intéressement de fin d’année liée aux résultats de l’entreprise. Une proposition qui reste éloignée des 3 % d’augmentation demandée par les syndicats.

Pierre Chesneau est décidé à tout mettre en œuvre pour arriver à un accord avant le week-end, qui est l’un de ceux qui contribue le plus aux résultats de l’entreprise. Sans cela il sera contraint de recourir à l’affrètement d’appareils d’autres compagnies pour transporter les quelque 35 000 passagers attendus. Mais d’ores et déjà, plus aucun appareil ne semble disponible sur le marché.

François Bostnavaron

Voir en ligne : Le Monde

aller en haut de page
Mots-clés

SPIP | Copyright © 2002 - 2012 SUD Aérien.org | Conception et habillage snoopit31

Mentions légales| squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0