Accueil > ACTU > Les conclusions du rapport sur Air Lib doivent aller le plus loin (...)

Les conclusions du rapport sur Air Lib doivent aller le plus loin possible

samedi 7 juin 2003.

Patrick Ollier (UMP), président de la commission d’enquête parlementaire sur la disparition d’Air Lib, a souhaité vendredi que « les conclusions de la commission aillent le plus loin possible », y compris vers d’éventuelles « suites judiciaires ».
M. Ollier a précisé sur BFM que le rapport de la commission serait rendu « autour du 15 juin ».

« Notre souci est de savoir comment les fonds publics consentis à Air Lib par l’Etat ont été utilisés », a-t-il expliqué, en affirmant que tous les membres de la commission étaient « consternés par tout ce qu’ils avaient constaté » au fil des auditions. « Je veux obtenir la vérité », a-t-il insisté.

« Je souhaite que les conclusions de la commission aillent le plus loin possible car vous savez très bien qu’une commission d’enquête peut se traduire par une suite judiciaire », a-t-il indiqué.

Patrick Ollier a ajouté qu’« il y a incontestablement une collusion d’intérêts d’un côté politiques et de l’autre probablement financiers, qui, s’appuyant sur l’impact favorable qu’avait M. Corbet sur les syndicats, ont permis la réalisation de cette opération ».

Il a estimé que le gouvernement avait montré « plus que de la légèreté » en octroyant son prêt à Air Lib. « C’était un prêt à fonds perdus. On est en droit de se poser la question de savoir pourquoi », a-t-il dit.

Patrick Ollier a notamment fustigé « les salaires énormes » versés à Jean-Charles Corbet et aux dirigeants de la compagnie et « les honoraires ahurissants accordés » à différentes sociétés appartenant à « la nébuleuse Corbet, c’est-à-dire l’ensemble des sociétés que M. Corbet a créées au Luxembourg, aux Pays-Bas ».

aller en haut de page
Mots-clés

SPIP | Copyright © 2002 - 2012 SUD Aérien.org | Conception et habillage snoopit31

Mentions légales| squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0