Accueil > ACTU > La liquidation de Khalifa Bank marque la fin d’un empire fugitif

La liquidation de Khalifa Bank marque la fin d’un empire fugitif

jeudi 5 juin 2003.

La liquidation de la banque Khalifa, épine dorsale du groupe du jeune et fringant milliardaire algérien Abdelmoumène Rafik Khalifa, marque probablement la fin d’un empire industriel fragile et fugitif dont la chute semble être aussi fulgurante que son ascension.
Depuis l’annonce en novembre dernier par la Banque d’Algérie du gel des transferts vers l’étranger pour « irrégularités » de Khalifa Bank, la plus importante banque privée algérienne avec 1,5 million de clients, une succession de mesures a précipité la descente aux enfers du groupe éponyme.

Le groupe Khalifa, qui aurait employé jusqu’à 20.000 personnes dans l’aviation, la banque l’audiovisuel, le bâtiment, les travaux publics, l’informatique, incarnait le nouveau capitalisme algérien.

Très médiatisé, il a été créé en 1992 par un jeune pharmacien Abdelmoumène Rafik Khalifa, 36 ans et avait connu une ascension fulgurante depuis 1999.

Coup de grâce le 29 mai, la commission bancaire algérienne a nommé un liquidateur judiciaire à la tête de cette banque notamment pour « déficit en ressources ».

Les agences de Khalifa Bank en Algérie sont désormais fermées alors que les clients s’y présentent pour réclamer leur argent.

Le chef du gouvernement Ahmed Ouyahia a indiqué le 3 juin que « les petits déposants » (600.000 dinars maximum, près de 9.200 euros), au nombre de 250.000, « seront remboursés » grâce à la caisse des garanties des dépôts.

M. Ouyahia a indiqué que le sauvetage de cette banque était impossible et qu’elle coûtait à l’Etat 100 milliards de dinars (près de 1,5 milliard d’euros).

Le Quotidien d’Oran, le plus fort tirage de la presse francophone, a affirmé jeudi que ce chiffre ne représente « pourtant que les pertes évidentes déjà recensées, causées aux entreprises et opérateurs algériens ».

Citant un spécialiste des finances, ce journal écrit « les transferts opérés de manière illégale par la banque Khalifa vers l’étranger se montaient à 2,6 milliards de dollars, selon des bilans établis il y a près de deux ans ».

La liquidation de la banque ne va pas manquer d’avoir des répercussions importantes sur les filiales du groupe.

Leurs activités sont déjà largement réduites depuis la nomination d’un administrateur provisoire en mars à la tête de Khalifa Bank.

L’arrivée de cet administrateur a déjà entraîné l’arrêt de Khalifa Airways, deuxième fleuron du groupe, qui a dû rendre ses Boeing et Airbus en location interrompant ses dessertes vers l’Europe, le Moyen-Orient et l’Afrique.

Les activités du groupe à l’étranger ont aussi été affectées comme en Grande-Bretagne où elles sont « actuellement au point mort », a appris l’AFP mercredi à Londres auprès d’un représentant du milliardaire algérien.

Selon cette source, la chaîne de télévision Khalifa News qui émettait de Londres, avec une trentaine d’employés, a cessé ses programmes depuis une semaine.

Khalifa TV, basée à Paris, ne compte plus qu’une vingtaine de personnes, contre plus de 180 au temps de son éphémère splendeur.

Cette chaîne a désormais un programme réduit, composé de clips, de films, de documentaires, d’émissions culturelles.

M. Khalifa, son actionnaire unique, s’est engagé à verser chaque mois 560.00 euros.

Les salariés licenciés affirment rencontrer les pires difficultés pour percevoir leurs indemnités légales, ce que la direction dément.

Le fonctionnement irrégulier et particulier du groupe Khalifa, parfois évoqué par la presse, avait été revélé au grand jour en février avec l’arrestation à l’aéroport d’Alger de trois collaborateurs de M. Khalifa tentant de sortir frauduleusement du pays deux millions d’euros en liquide.

Jugeant sévèrement, le comportement du groupe, Le Quotidien d’Oran n’hésite pas encore à affirmer qu’avec « le séisme Khalifa » on est peut-être devant « une immense escroquerie, la plus grande de l’histoire de l’Algérie ».

aller en haut de page
Mots-clés

SPIP | Copyright © 2002 - 2012 SUD Aérien.org | Conception et habillage snoopit31

Mentions légales| squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0