Accueil > ACTU > Le SCARA s’oppose aux cahiers des charges de la privatisation des aéroports (...)

Le SCARA s’oppose aux cahiers des charges de la privatisation des aéroports de Nice et Lyon

mardi 22 mars 2016.

Le BAR-France, la CSTA (membre de la FNAM) et IATA ne sont pas les seuls à avoir à redire sur la privatisation des aéroports de Lyon et de Nice, le Syndicat des Compagnies AéRiennes Autonomes (SCARA) est également en rogne. L’association qui représente entre autres ASL Airlines France, Air Austral et Air Corsica, reproche aux cahiers des charges publiés le 10 mars 2016 de ne pas tenir compte des intérêts des transporteurs.

Le SCARA s’oppose aux cahiers des charges de la privatisation des aéroports de Nice et Lyon

Comme les autres syndicats de l’aérien, le SCARA estime que la voix des compagnies aériennes n’a pas été écoutée et entendue lors de la rédaction des cahiers des charges de la privatisation des aéroports de Lyon et Nice. Pour l’association, le texte « n’a pas tenu compte des recommandations formulées par les compagnies aériennes et va même à l’encontre de leurs intérêts ». Elle estime que « Le cahier des charges actuel laisse à croire que les redevances aéroportuaires seront déterminées à partir d’un périmètre d’activité, qui exclut les activités de commerces, qui génèrent les plus forts revenus. Ainsi l’État propose-t-il, dans la rédaction même du cahier des charges et sans concertation de mettre en place un système de double caisse. Or, toute dérogation au principe de la simple caisse, compte tenu de l’importance de sa portée économique et financière, ne peut être étudiée que dans le cadre de l’élaboration d’un Contrat de Régulation Économique (CRE) ».
Pour s’opposer à cette situation, le SCARA a décidé d’intenter un recours contre ces dispositions du cahier des charges.

Voir en ligne : Déplacementspros.com

aller en haut de page

SPIP | Copyright © 2002 - 2012 SUD Aérien.org | Conception et habillage snoopit31

Mentions légales| squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0