Accueil > ACTU > Appel à la grève chez Corsair de vendredi à dimanche

Appel à la grève chez Corsair de vendredi à dimanche

mercredi 25 février 2015.

Les syndicats protestent contre les conditions de rachat de la compagnie aérienne par le propriétaire d’Air Caraïbes. Le préavis de grève déposé court de vendredi à dimanche.

Les avions Corsair risquent d’être cloués au sol ce week-end. Tous les syndicats de la compagnie aérienne, qui dessert principalement les Antilles et une partie de l’Afrique, appellent à une grève de trois jours à compter de vendredi.

Ils réclament « des garanties » en matière d’emploi et jugent « inacceptable en l’état » le projet de rachat présenté vendredi par le groupe Dubreuil, déjà propriétaire d’Air Caraïbe.

Le préavis de grève, déposé par les organisations syndicales ( Unac  , CFE-CGC, SUD-aérien, CFDT   et CGT  ), court de vendredi 00H01 à dimanche 23h59. Il concerne toutes les catégories de personnels. Les salariés du secteur doivent se déclarer grévistes au plus tard 48 heures avant. L’ampleur de la mobilisation attendue ne sera donc connue que mercredi matin.

Rachat de Corsair : les syndicats redoutent le pire

Le groupe familial vendéen Dubreuil, déjà propriétaire d’Air Caraïbes, va acquérir 100% de la compagnie Corsair International. Il détiendra ainsi plus de 50% des parts de marché sur les vols entre la métropole et les Antilles. L’opération, dont le montant n’a pas été dévoilé, doit être finalisée en juin après feu vert des autorités de la concurrence. Chaque compagnie gardera sa marque, son réseau, ses personnels. « Il n’y aura pas de plan social », a assuré Marc Rochet, Président du directoire d’Air Caraïbes et futur Président du directoire de Corsair.

Mais chez Corsair, les syndicats redoutent le pire. Compte-tenu des « doublons » existant avec Air Caraïbes qui compte 850 salariés, « c’est mathématiquement impossible qu’il n’y ait pas de plan de licenciements » pour les 1150 employés de Corsair estime Anne-Véronique Rosello de la CFTC. Les syndicats exigent donc « des garanties quant à la pérennité de nos emplois et de nos rémunérations ». En cas de plan de social, ils revendiquent également « un plan de départ volontaire sur 24 mois ».

Voir en ligne : article sur leparisien.fr

aller en haut de page
Mots-clés

SPIP | Copyright © 2002 - 2012 SUD Aérien.org | Conception et habillage snoopit31

Mentions légales| squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0