Accueil > ACTU > Big brother airline : les salariés de l’aérien fichés

Big brother airline : les salariés de l’aérien fichés

mercredi 13 novembre 2013.

Deux échos de presse du secteur tourisme sur les pratiques crapuleuses des grandes compagnies de transport aérien.....

Lufthansa : Une liste de commentaires sur les salariés fait scandale

Le Parisien rapporte cette incroyable affaire. Il s’agit d’un dirigeant de Lufthansa en France qui tenait un listing annoté de ses employés. Une plainte a été déposée à Bobigny contre lui, et la compagnie l’a écarté de son poste.

Le document de cinq pages manuscrites en allemand comporte 52 noms. Ceux de cadres et d’employés de la filiale française de la compagnie. On y lit des commentaires positifs comme « très calme » ou « extrêmement engagé ».

Mais aussi négatifs comme « léthargie personnifiée », « comportement inadapté », « tendance au clash », « grillé », « insupportable »... Le plus grave, poursuit le quotidien, c’est que ce listing comporte des annotations parfois dégradantes, sur la vie privée des salariés. Un syndicaliste y est qualifié de « rat gauchiste ». D’autres salariés se trouvent affublés de commentaires du style : « durée de vie limitée, »enfant handicapé« , »VIH« ou encore »mari indien« . »Cette plainte intervient dans le contexte tendu d’un plan social touchant 200 des 240 salariés de Lufthansa France" conclut Le Parisien.

Source : Le Quotidien du Tourisme

Quand les compagnies aériennes fliquent leurs salariés

Lufthansa est visée par une plainte pour fichage illégal de ses salariés. Les pratiques d’autres entreprises du voyage comme Qatar Airways et Ryanair sont dénoncées par les syndicats.

Ikéa n’est pas la seule entreprise à surveiller de près ses salariés. Le syndicat Unsa   Transport a déposé une plainte début novembre contre la compagnie aérienne Lufthansa, notamment pour atteinte aux droits de la personne. Un de ses cadres est accusé d’avoir élaboré un fichier comportant des informations privées sur les employés.

« Il liste une cinquantaine de cadres et employés de la compagnie, avec en face des noms une série de qualificatifs, parfois positifs mais le plus souvent négatifs », a expliqué Olivier Villevieille, l’avocat des plaignants. Les informations concernent les activités syndicales des salariés, leur comportement dans l’entreprise, leurs opinions politiques, leur état de santé ou l’origine ethnique de leur conjoint.
Franck Bonot, qualifié dans cette liste de « rat gauchiste »

« Ce comportement est en complète contradiction avec les valeurs de Lufthansa et pour cette raison, Lufthansa a immédiatement pris des mesures disciplinaires et a remplacé le manager responsable », a assuré un porte-parole de la compagnie. Pourtant, selon le responsable syndical à l’origine de la plainte, Franck Bonot, qualifié dans cette liste de « rat gauchiste », « ce fichage était institué dans l’entreprise, il se passait de dirigeant à dirigeant ».

Les pratiques d’autres compagnies aériennes, notamment au Moyen-Orient, font bondir les syndicats, interdits de séjours dans ces pays. La Fédération internationale des ouvriers du transport a ainsi dénoncé, devant l’OACI, les « abus flagrants des droits des travailleurs » chez Qatar Airways.

Un couvre-feu pour les salariés

Une enquête de Libération expliquait ainsi que le contrat signé par les hôtesses de l’air stipule : « Vous êtes tenue de demander l’autorisation de la compagnie dans le cas où vous souhaitez changer de statut marital et vous marier ». La compagnie aurait également mis en place un couvre-feu pour ses salariés et leur interdirait de fumer.

Chez Ryanair, les pilotes qui critiquent la compagnie sont dans son viseur. Le capitaine Gross, qui s’est exprimé dans un documentaire de Channel 4, a été licencié. En Afrique du Sud, la compagnie a saisi la justice pour qu’elle identifie les auteurs anonymes de commentaires la concernant. Cet été, Ryanair avait également obtenu que les réseaux sociaux effacent toute trace du syndicat nouvellement créé, le Ryanair Pilote Groupe.

Outre les compagnies aériennes, d’autres entreprises du tourisme ont recours à des pratiques douteuses. En avril dernier, un tribunal a ainsi condamné Eurodisney à 100 0000 euros d’amende pour avoir mené des enquêtes illégales dans les fichiers de police sur des candidats à l’embauche.

Source : L’Echo Touristique

aller en haut de page
Mots-clés

SPIP | Copyright © 2002 - 2012 SUD Aérien.org | Conception et habillage snoopit31

Mentions légales| squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0