Accueil > ACTU > Mensonges et vérités de De Juniac sur le « sauvetage » d’Air France

Mensonges et vérités de De Juniac sur le « sauvetage » d’Air France

mardi 8 octobre 2013.

L’auto-satisfecit du président du groupe Air France KLM ALexandre de Juniac est consternant.

A l’écouter dans l’interview sur Europe 1, ou à le lire dans l’article dans les Echos

« S’il n’y avait pas eu des coupes claires dans les effectifs, Air France aurait failli mourir », mais « ...est en voie d’être sauvée » (De Juniac à Europe 1)

Quelle communication mensongère !!!!

Les gains sur les emplois et sur les salaires sont des gains à venir. Très lucratifs sur le dos des salariés (400 M€ par an), mais à venir.

En 2012, Air France a provisionné près de 400 millions pour son Projet de Départ Volontaire, et va devoir en provisionner près de 200 pour le complément....

Les gains sur la masse salariale au 1er semestre 2013 sont de 40 M€....Donc pour l’instant, les plans d’économies sur les salaires et les emplois coûtent plus qu’ils ne rapportent.

Donc si le Groupe devient bénéficiaire en 2013 et l’est en 2014 ( comme nous le répétons depuis des mois et que le dit le consensus financier), cela viendra simplement du développement de l’activité, des économies sur le kérozène, des gains de rentabilité dans l’exploitation du réseau, des jeux financiers sur les investissements et la dette....et des recettes auxiliaires( plus de 1Md en 2012).

Rappelons que l’EBITDAR   du 1er semestre 2013 a progressé de 40%, et se chiffre à près de 1Md€. Cela prouvera surtout que le Groupe n’était pas au bord du gouffre, prêt à mettre la clef sous la porte comme la Direction l’a fait croire depuis deux ans à tous les gogos.

Cela confirme malheureusement tout ce que nous racontons depuis deux ans...Mais, grâce aux accords de merde signés par la CFDT  , CGC, UNSA   et FO, les coupes claires sur les emplois et les salaires sont bien réelles, la mise en pièce de nos acquis aussi, et la Direction va bien financer sa croissance sur le dos de ses salariés.

Certaines communications syndicales dans l’entreprise cautionnent l’état d’urgence. Certaines invitent même les salariés à une solidarité patronale sous prétexte d’une pétition contre la concurrence contre les low-cost et les compagnies du golfe. La direction sait que l’avenir s’annonce bien mais pense pouvoir aller plus loin dans ses gains sur le dos des salariés !!! Ceux qui gèrent l’entreprise ne sont pas des incompétents, leur seul objectif est de maximiser la rentabilité financière pour les actionnaires.

Au total, tous ces syndicats servent la soupe à la Direction « qui mentiraient en disant que ce va bien »....Et pourtant pour une fois De Juniac a dit un peu de vérité...mais il a si bien menti entre-temps !!!!

aller en haut de page
Mots-clés

SPIP | Copyright © 2002 - 2012 SUD Aérien.org | Conception et habillage snoopit31

Mentions légales| squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0