Accueil > ACTU > Air France : les pilotes de Cityjet appellent à la grève

Air France : les pilotes de Cityjet appellent à la grève

mercredi 15 mai 2013.

Les pilotes basés à Paris de la filiale irlandaise d’Air France Cityjet ont déposé ce mardi un préavis de grève pour le 18 mai prochain (reconductible) pour protester notamment contre la vente de leur compagnie.

Dans le flou le plus total concernant leur avenir, les pilotes basés à Paris de la filiale irlandaise d’Air France Cityjet ont déposé ce mardi un préavis de grève pour le 18 mai prochain, reconductible. Exclue du regroupement des compagnies régionales d’Air France (Regional, Britair, Arilinair), Cityjet est en vente. Selon la presse, il y a deux repreneurs potentiels sont ASL Aviation et Intro Aviation, deux groupes financiers étrangers. Pour autant ASL Aviation est propriétaire de plusieurs actifs dans le transport aérien, dont la compagnie française Europ Airpost. Dénonçant « l’absence de communication et de transparence autour de cette vente » ; les pilotes « exigent des « garanties sur la protection de leurs emplois sous contrat de travail français au sein du groupe Air France-KLM ».

City jet plus vendable

Air France a préparé le terrain pour faciliter cette vente. Le groupe en a effet passé l’an dernier 168 millions d’euros de non valeur sur VLM, une petite compagnie belge achetée très cher en 2008 en raison de ses précieux créneaux horaires à London City Airport (près de 200 millions d’euros, car British Airways a fait monter les enchères). En ne traînant plus comme un boulet au pied ce goodwill, la perte d’Air France-KLM sera limitée en cas de vente de Cityjet. « En nettoyant le bilan de Cityjet, Air France a rendu Cityjet plus vendable », expliquait fin 2012 un observateur.

Erreur stratégique

Créée en 1994 en Irlande, la compagnie CityJet a été rachetée à 100% par Air France en 2000 pour le compte de laquelle elle opère des vols entre Paris et Dublin, Edimbourg, Newcastle, Turin et Florence, en plus de son réseau propre au départ de Londres. Elle emploie 80 personnes en France. Considérée il y a une dizaine d’années comme le bras armé d’Air France contre les low-cost britanniques puis contre British Airways, cette compagnie est victime d’une erreur stratégique d’Air France selon des experts. Celle d’avoir pu penser développer sur les terres de British Airways une filiale basée à London City Airport, à deux pas de la City, desservant les principales villes financières d’Europe. Air France a énormément investi pour développer Cityjet. Une partie de la flotte de Northwest a été achetée, et VLM a été acquise au prix fort pour disposer de créneaux horaires à London City Airport afin d’y créer un mini-hub d’affaires. Malgré cela, Air France n’a jamais pu développer une force de vente suffisante outre-Manche pour faire de l’ombre à British Airways. Le constat fut le même pour expliquer l’échec du Londres-Los Angeles, fermé en octobre 2008, peu de temps après son ouverture. Certes, la crise financière à partir de 2008 et la chute du trafic affaires qui en suivit (et qui n’est pas reparti depuis en termes de niveau de prix) n’a pas facilité les affaires de Cityjet.

Voir en ligne : LaTribune.fr

aller en haut de page
Mots-clés

SPIP | Copyright © 2002 - 2012 SUD Aérien.org | Conception et habillage snoopit31

Mentions légales| squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0