Accueil > ACTU > Vueling, la low-cost qui fera demain tout le moyen-courrier d’Iberia (...)

Vueling, la low-cost qui fera demain tout le moyen-courrier d’Iberia ?

mercredi 12 décembre 2012.

IAG, l’entité qui coiffe British Airways et Iberia, a déposé son projet d’OPA sur Vueling. La compagnie à bas coûts, qui sera cette année encore bénéficiaire, va prochainement passer une commande d’avions qualifiée de « significative » par son PDG.

En déposant mardi son projet d’offre publique d’achat pour acquérir les 65% des actions qu’il ne détient pas encore dans la compagnie espagnole à bas coûts Vueling, IAG, le holding de British Airways et d’Iberia, lance-t-il l’opération qui conduira, à l’avenir, à transférer l’ensemble du périmètre moyen-courrier d’Iberia à Vueling ? Beaucoup d’experts le pensent, estimant que c’est le sens de l’histoire. Complètement débordées par les low-cost sur leur réseau moyen-courrier (à la fois de point-à-point et d’alimentation des vols long-courriers sur leurs hubs), toutes les compagnies traditionnelles transfèrent progressivement (à des rythmes différents) l’exploitation de leur réseau moyen-courrier à une entité à bas coûts qu’elles ont pris soin de créer il y a déjà quelques années. C’est ainsi qu’Air France va muscler sa filiale à bas coûts Transavia (crée fin 2006) et regrouper ses compagnies régionales ou que Lufthansa va transférer à Germanwings toute son activité court et moyen-courrier en Europe à l’exception des vols en direction de ses hubs de Francfort et de Munich. « Mais à terme ils y viendront », assure un vieux routier du transport aérien. « Il faut que la compagnie qui alimente le hub soit indépendante de celle qui assure les vols long-courriers ».

Iberia Express et Vueling complémentaires
Interrogé ce mardi à Paris lors d’une conférence de presse, le PDG de Vueling Josep Piqué a simplement indiqué que la stratégie appartient à Iberia. Alors que le conseil d’administration de Vueling donnera son avis sur cette OPA en février, Joseph Piqué estime que Vueling et l’activité à bas coûts d’Iberia, Iberia Express ne font doublon. « Notre hub est à Barcelone, celui d’Iberia Express à Madrid. Normalement, il n’y a pas de problème », a-t-il expliqué.

Grosse commande d’avions en vue

Créée il y a huit ans avec deux avions, Vueling s’est imposée dans le ciel espagnol avec un modèle original. Ses coûts sont certes réduits, mais son modèle diffère de la majorité des low-cost. Loin des avions monoclasses et des réseaux de point-à-point, Vueling, possède une classe affaires et a développé un système de correspondances. Aujourd’hui, la compagnie possède une soixantaine d’avions (tous de la famille A320) et compte en exploiter 70 l’été prochain avec 100 destinations desservies au départ de Barcelone. Pour asseoir son développement, la compagnie entend passer une « commande d’avions significative sur le segment des appareils de 150 à 180 sièges ». Une croissance jusqu’ici rentable puisque Vueling va enregistrer cette année des bénéfices en hausse par rapport à l’an dernier, pour la quatrième année consécutive.

Augmentation de 35% de la capacité en deux ans en France

Alors que le marché espagnol souffre, la compagnie se développe sur des marchés voisins, en particulier en France où Vueling ne cesse de monter en puissance. Au cours de la prochaine saison été (fin mars-fin-octobre), le transporteur ibérique va ouvrir trois nouvelles routes : Porto et Casablanca depuis sa base d’Orly et Rennes-Barcelone. Le nombre de vols sera augmenté au départ d’autres aéroports français comme Marseille ou Nantes. L’offre en sièges augmentera de 5% l’été prochain. Ces lignes porteront à 13 le nombre de nouvelles liaisons lancées par la compagnie depuis 2012, soit l’équivalent d’une hausse de capacité de 35% en deux ans.
Fabrice Gliszczynski

Voir en ligne : latribune.fr

aller en haut de page

SPIP | Copyright © 2002 - 2012 SUD Aérien.org | Conception et habillage snoopit31

Mentions légales| squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0