Accueil > ACTU > L’avenir du Boeing 787 Dreamliner a du plomb dans l’aile

L’avenir du Boeing 787 Dreamliner a du plomb dans l’aile

vendredi 18 janvier 2013.

Le Nouvel Obs soulève la gravité des problèmes survenus au Boeing 787 ces derniers jours. Alors que les 50 Boeing 787 en service sont désormais rivés au tarmac, l’enquête sur les avaries du Dreamliner s’intensifie ce vendredi 18 janvier. Des experts américains sont notamment venus au Japon inspecter le système électrique suspect de l’appareil qui s’est posé en urgence mercredi.

La Federal Aviation Administration (FAA), autorité américaine du secteur aérien, suivie de ses homologues du Japon et des autres régions concernées, a interdit jusqu’à nouvel ordre l’exploitation des Boeing 787 à cause de doutes sur la sûreté de leurs batteries lithium-ion.

Les Etats-Unis ont en effet lancé une enquête approfondie sur cet avion de dernière génération, en raison d’une série anormale d’incidents survenus sur les exemplaires de compagnies japonaises ces deux dernières semaines.

 Les équipements électriques en question

Ces similitudes de pannes ont jeté le doute sur les batteries, fabriquées par la firme nippone GS Yuasa, et le système dans lequel elles sont intégrées par le groupe français Thales. Les Boeing 787 ne pourront redécoller que lorsque les enquêtes en cours auront confirmé l’absence de danger. Les investigations se concentrent actuellement sur ces équipements électriques.

Le Nouvel Obs évoque une des raisons des ces incidents multiples et publie une photo de la batterie ouverte, extraite de l’appareil, laquelle a subi des dégâts très visibles : elle est noircie, déformée, et a perdu une grande quantité de son électrolyte liquide inflammable.

Les causes de ces dysfonctionnements peuvent être multiples et l’enquête pourrait de fait prendre des semaines compte-tenu de la complexité du système. Un sale coup pour les compagnies japonaises qui avaient commencé à exploiter intensivement le Boeing 787.

Outre les deux incidents de batterie, cinq autres avaries se sont produites sur des exemplaires japonais du dernier-né de Boeing en deux semaines.

 Des avertissements ignorés ?

Cette situation qui va peser très fortement sur les comptes des compagnies japonaises premières utilisatrices de ce nouvel avion va se répercuter sur les comptes de Boeing.

Cette situation a mis de l’huile sur le feu entre la direction de Boeing et ses ingénieurs au sujet du traitement du personnel.

Le syndicat qui mène les négociations affirme en effet que ses adhérents ont été écartés de l’enquête de la FAA sur ces avaries. « La direction de Boeing a créé les problèmes du 787 en ignorant les avertissements des techniciens de Boeing », cite un communiqué syndical qui accuse le groupe d’avoir trop sous-traité la production de l’appareil dont plus d’un tiers a été confié à des entreprises nippones.

Voir en ligne : Nouvels Obs

aller en haut de page
Mots-clés

SPIP | Copyright © 2002 - 2012 SUD Aérien.org | Conception et habillage snoopit31

Mentions légales| squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0