Accueil > ACTU > Alexandre est un ami, mais il n’a pas le niveau, il ne sera jamais président (...)

Alexandre est un ami, mais il n’a pas le niveau, il ne sera jamais président d’Air France. Il faut être sérieux.

mercredi 11 avril 2012.

Dans La Femme qui résiste, Anne Lauvergeon, l’ex-patronne d’Areva revient sur son parcours à la tête du groupe et sur son éviction en 2011. Elle dénonce, dans une interview à L’Express, un « système de clan » et les erreurs d’une politique qui a renoncé, selon elle, à toute stratégie industrielle.

Au cours de l’intervew, voilà ce qu’elle dit de l’actuel PdG d’Air France, Alexandre de Juniac :

l’(Express : Une photo de paparazzi à votre sortie de l’Elysée après le rendez-vous vous montre joyeuse. C’était si drôle ?

Anne Lauvergeon :Je ne savais pas que des photographes pouvaient prendre des photos même avec la grille de l’Elysée fermée ! Je souriais, c’est vrai : je lui avais dit tout ce que j’avais sur le cœur. Ensuite, c’était vraiment drôle : par exemple, il m’avait dit que, s’il ne m’avait pas donné la direction d’EDF, c’est parce que je ne la lui avais pas demandée ! Avec le recul, cet entretien me semble plus surréaliste encore : ainsi, il m’a proposé la direction d’Air France, que j’ai refusée, en m’étonnant, puisque Alexandre de Juniac, un de ses grands amis, était candidat pour le poste. Il m’a dit : « Alexandre est un ami, mais il n’a pas le niveau, il ne sera jamais président d’Air France. Il faut être sérieux. »

Voir en ligne : L’Express

aller en haut de page
Mots-clés

SPIP | Copyright © 2002 - 2012 SUD Aérien.org | Conception et habillage snoopit31

Mentions légales| squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0