Accueil > ACTU > La réintroduction en Bourse d’Amadeus saluée par les marchés

La réintroduction en Bourse d’Amadeus saluée par les marchés

samedi 1er mai 2010.

MADRID (Reuters) - Le retour en Bourse du spécialiste espagnol des réservations de voyages Amadeus s’est traduit par un succès.

L’IPO d’Amadeus, la première en Espagne depuis décembre 2007, est en outre la plus importante réalisée en Europe depuis le début de l’année.

L’action a démarré sa cotation à 11 euros mais celle-ci s’est vite envolée, touchant un plus haut de séance à 12 euros selon des données Reuters, les investisseurs tablant sur une reprise cyclique.

L’introduction valorise la capitalisation boursière d’Amadeus à 4,9 milliards d’euros, un volume proche de celui d’Acciona ou de Ferrovial.

A 13h30 GMT, l’action Amadeus prenait 8% à 11,88 euros.

« L’introduction se passe bien. Le système de réservation d’Amadeus est utilisé par les principales compagnies aériennes », commente Juan Rodriguez d’Ibersecurities.

Le retour en Bourse d’Amadeus survient cinq ans après qu’il a demandé son retrait de la cote après avoir été racheté par les groupes de capital-investissement Cinven et BC Partners.

L’IPO comprend la vente des 36,9 millions d’actions détenues par les groupes de private-equity BC Partners et Cinven, ainsi que celles dont disposaient Air France et Lufthansa.

L’opération laisse 34,6% du groupe aux deux groupes d’investissement, contre plus de 50% auparavant.

Amadeus a en outre émis 82,7 millions d’actions nouvelles, ce qui lui a permis de lever près de 909 millions d’euros qui seront employés à la réduction de sa dette.

Le succès rencontré par Amadeus tranche avec l’échec de son concurrent Travelport qui avait lancé une IPO à la Bourse de Londres.

Selon Antonio Zoido, président de l’opérateur boursier madrilène BME, cette réussite augure d’autres succès pour de futures IPO.

« Les marchés sont très turbulents mais il y a du volume, en particulier pour les groupes qui sont capables de verser un dividende attractif. »

Certains analystes ne partagent pas cet optimisme et notent que la réintroduction d’Amadeus était avant tout le fait des deux groupes de capital-investissement qui offraient aux investisseurs une chance de parier sur une reprise du secteur du tourisme, alors que d’autres groupes venant d’autres secteurs seraient plus étroitement surveillés.

« Les marchés sont très sélectifs », a rappelé Juan Rodriguez.

Le groupe espagnol d’énergies renouvelables Renovalia doit faire son entrée en Bourse le 12 mai. T-Soler, spécialisé dans l’énergie solaire, a quant à lui indiqué qu’il reportait sa cotation.

Tracy Rucinsky, Nicolas Delame pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

Voir en ligne : http://tempsreel.nouvelobs.com

aller en haut de page
Mots-clés

SPIP | Copyright © 2002 - 2012 SUD Aérien.org | Conception et habillage snoopit31

Mentions légales| squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0