Accueil > ACTU > Nous mangeons du pétrole

Nous mangeons du pétrole

vendredi 3 juin 2005.

Pour présenter cet article très inquiétantl’auteur,Dale Allen Pfeiffer, a commenté son article par cette remarque : "C’est probablement l’article le plus important que j’ai écris à ce jour. C’est certainement le plus effrayant, et la conclusion est la plus triste que j’ai jamais écrite. Cette article va probablement déranger le lecteur ; il m’a sans aucun doute perturbé. Pourtant, il est important pour notre futur que cet article soit lu, compris et discuté.

Je suis par nature positif et optimiste. En dépit de cet article, je continue à croire que nous trouverons une solution positive aux multiples crises qui nous font face. Bien que cet article puisse provoquer de nombreux courriels haineux, c’est un simple rapport factuel de données et de la conclusion évidente qui en découle. « 

etl’éditeur a rédigé cette note :
 »Il y a quelques mois, interpellé par un rapport réalisé par le Professeur Kenneth Deffeyes de Princeton concernant son travail sur l’impact du pic de pétrole (Peak Oil) sur la production d’engrais, j’ai demandé à l’éditeur responsable de la section énergie de FTW[1[From The Wilderness ]], Dale Allen Pfeiffer d’étudier ce que produira la diminution de gaz naturel sur les coûts de production des engrais. Ses recherches le menèrent à étudier la production globale de nourriture aux USA et, puisque les USA et le Canada nourissent une partie du monde, les réponses ont une porté globale.

Ce qui suit est probablement l’article le plus effrayant que j’ai lu et la
contribution la plus alarmante que FTW[1[From The Wilderness ]], ait jamais publiée. Même si l’on a vu CNN, Britain’s Independent ou Jane’s Defence Weekly reconnaitre la réalité du pic de pétrole (Peak Oil and Gas) ces dernières semaines, admettant que les réserves mondiales de pétrole et de gaz sont inférieures de 80% à celles estimées, nous voyons le peu de réflexions consacrées à prévoir ces crises à venir ; au moins en terme de réflexions accessibles au public.

L’article qui suit est si sérieux dans ses implications que j’ai pris
l’inhabituelle initiative de souligner certains points clés. J’ai fais cela avec l’intention que le lecteur considère chaque passage souligné comme un fait séparé incroyablement important. Chacun de ces faits doit être lu et digéré séparément pour assimiler son importance. Je me suis trouvé lisant un fait, me levant et marchant de long en large jusqu’à pouvoir revenir continuer (in)confortablement à lire la suite.

Tout ce que rapporte les recherches de Dale Allen Pfeiffer confirme les pires doutes de FTW à propos des conséquences du pic de pétrole, et pose de sérieuses questions sur ce qu’il faut faire après. La moindre n’est pas
pourquoi, au cours d’une année d’élection présidentielle (aux USA) aucun des candidats n’a reconnu le problème. Aujourd’hui, il est clair que les réponses à ces questions, sans doute les plus importantes auxquelles l’humanité doit faire face, doivent nécessairement être trouvées par des
individus et des collectivités privées, indépendamment d’aide gouvernementale. Savoir si la recherche de réponse débute maintenant, ou bien lorsque la crise deviendra inévitable, ne dépend que de nous.

MCR"

Alors vite n’hsitez pas à vous informer sur ce site

Voir en ligne : wiki.les-verts.infini.fr

aller en haut de page
Mots-clés

SPIP | Copyright © 2002 - 2012 SUD Aérien.org | Conception et habillage snoopit31

Mentions légales| squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0