Accueil >Dossiers >Prudhommes

Prud’hommes 2008 le 3 décembre
VOTEZ UNION SYNDICALE SOLIDAIRES

vendredi 14 novembre 2008, par SOLIDAIRES .


Vote par correspondance : rappel de la procédure en fin de cet article

Des élections très importantes pour les salarié-e-s

Il a toujours fallu se battre pour faire respecter ses droits élémentaires, face à des patrons qui essaient sans cesse de gagner le maximum sur notre dos.
Depuis une vingtaine d’années, tout le monde sent que la pression se fait plus dure. Sous le chantage du chômage et de la délocalisation, ils voudraient que l’on accepte n’importe quoi, en payant de moins en moins un travail de plus en plus difficile.

Depuis les dernières élections présidentielles, les attaques s’accélèrent :

  • dans les entreprises : droit de grève, code du travail, contrat de travail avec licenciements facilités, 35 heures, suppressions massives d’emplois partout...
  • contre nos droits sociaux : assurance maladie, accès aux soins pour tous (franchises médicales, fermeture des hôpitaux), retraites, baisse du supplément allocations familiales...
  • contre les libertés : test ADN, fichage dès 13 ans, flicage accru des chômeurs, expulsions massives des sans-papiers, pénalisation des plus jeunes, répression, mise sous tutelle des média...
La crise sert de prétexte pour accroître encore l’austérité, amplifier les inégalités, appauvrir les plus nombreux pour enrichir encore plus les plus riches...

Personne ne peut se dire à l’abri :

  • de menaces individuelles,
  • d’une injustice,
  • d’un licenciement sans droits,
  • de la précarité...

Les prud’hommes, outil de défense des salariés, doivent être appuyés par une participation massive au vote le 3 décembre.

 Licenciement, contrat de travail, conditions de travail, harcèlement, salaires, heures supplémentaires...

Les prud’hommes, pour quoi faire : Toute salarié-e qui subit un préjudice, qui s’estime lésé-e par son employeur, peut saisir le conseil de prud’hommes pour demander réparation. Cette démarche est gratuite.

À quel conseil de prud’hommes m’adresser : c’est celui dont dépend l’entreprise ou l’établissement dans lequel je travaille (il est indiqué sur ma carte d’électeur).

Vous avez un conflit avec votre employeur, vous pouvez saisir le conseil des prud’hommes. Il essayera dans un premier temps de trouver une solution acceptable par les deux parties. C’est la conciliation. Si elle n’aboutit pas, l’affaire est renvoyée en jugement. On comparaît en personne, mais on peut également être représenté ou se faire assister par un-e salarié-e appartenant à la même branche d’activité, un délégué syndical ou un avocat.

Le jugement est pris à la majorité absolue des conseillers prud’homaux. En cas de partage des voix, l’affaire est renvoyée devant le même bureau, présidé par un juge du tribunal d’instance (juge départiteur).

Le conseil de prud’hommes est composé à parts égales de conseillers élus par les salarié- e-s de toutes les entreprises, quelle que soit leur taille, et de conseillers élus par le patronat. Le renouvellement de ces conseillers a lieu lors des élections prud’homales qui se dérouleront le 3 décembre.

 Le vote Solidaires   pour la défense des droits des salarié-e-s

Les syndicats Solidaires   existent par la volonté de salarié-e-s de renouer avec la solidarité, les actions unitaires et la démocratie au plus près des travailleurs. Ils se sont développés ces dernières années, dans le public comme dans le privé, dans de grandes entreprises et dans les PME. Ils ont permis une action plus offensive et déterminée, localement et nationalement contre les remises en cause du droit à la retraite, contre le CPE, contre l’exclusion et la précarité, pour les services publics, pour les salaires et les conditions de travail.

Fidèle aux valeurs de solidarité, Solidaires   est également présent aux côtés des associations qui les défendent, et notamment des chômeurs et des sans droits. SOLIDAIRES   participe à toutes les actions visant à défendre la dignité des salariés et des exclus.

Solidaires   est (re)connu par sa volonté de ne pas céder aux patrons :

  • pour imposer de véritables négociations et gagner sur les revendications, nous n’excluons aucune forme d’action, y compris la grève reconductible que nous avons pratiquée à PSA, Renault, Michelin, GoodYear, La Redoute, Virgin et, pour défendre les retraites, avec SUD-Rail, SUD Ratp, SUD Culture, SUD Energie fin 2007.
  • pour défendre les droits de salariés dans les entreprises, nos élus ne cèdent pas au chantage, ne se laissent pas embobiner par de vagues promesses, ni soudoyer par des avantages, et nos élus prud’hommes défendent toujours le salarié, car ils savent qu’en face, le conseiller patronal appuie les patrons.

    Dans une période où l’austérité s’accroît encore
    avec la crise alors que des milliards sont disponibles pour renflouer les banques et alimenter la spéculation, les élections prud’hommes représentent un test.

Il faut renforcer le syndicalisme de lutte et de transformation sociale qui agit à tous les niveaux - local, national, européen, international - et imposer un autre partage des richesses dans un monde plus solidaire et plus égalitaire !

 Votez pour les candidat-e-s Solidaires   qui ont choisi :
  • un syndicalisme de luttes indépendant,
  • les droit des salarié-e-s contre la loi des patrons,
  • un combat solidaire avec les chômeur/ses et les exclu-e-s.

Voir en ligne : Prud’hommes 2008

P.-S.

Vote par correspondance

Sachez que le vote physique est de toutes façons préférable.

Néanmoins, si vous ne pouvez faire autrement, voici un rappel de la procédure car la notice d’explicative envoyée avec le matériel de vote est peu claire et une erreur rendrait votre vote invalide.
Pour que votre vote soit pris en compte, poster votre enveloppe avant le 29 novembre pour être sûr que arrive pour le 3 décembre.

Tous les électeurs peuvent voter par correspondance.
Il n’a aucune justification à fournir. On peut voter dès réception de son matériel électoral au domicile.

Par contre :

1. Il faut sa carte d’électeur et signer sur sa carte électorale l’attestation comme quoi on jouit de ces droits civiques.

2. Mettre son bulletin de vote dans l’enveloppe électorale sans cacheter ;

3. Prendre l’enveloppe “T” Elections prud’homales 2008 et remplir les mentions qui figurent sur la carte d’électeur :
adresse de la mairie, n° du bureau de vote, n° d’électeur, collège : salarié-e, section d’inscription : Commerce, Encadrement, Activités Diverses etc...

4. Mettre l’enveloppe électorale + carte d’électeur signée dans l’enveloppe “T”.

5. Envoyez l’enveloppe “T” à la Mairie de la commune du bureau de vote sans affranchir.

Articles les plus récents
Dans la même rubrique

Prudhommes
Pas d'autres articles dans la rubrique Prudhommes

SPIP | Copyright © 2002 - 2012 SUD Aérien.org | Conception et habillage snoopit31

Mentions légales| squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0