Accueil >ACTU >Tracts nationaux

La Direction veut bâillonner SUD Aérien !

mercredi 30 juillet 2008, par Bureau national .


Au cours de ces dernières années, le syndicat national SUD Aérien a maintenu une progression régulière, non seulement en s’implantant dans de nouveaux établissements d’Air France (PN notamment) mais aussi en étendant son influence lors des élections, CE, DP, Mutuelle, Conseil d’administration.

Malgré les bâtons que la direction tente systématiquement de nous mettre dans les roues, SUD Aérien a pris sa vitesse de croisière.

Mais les syndicats SUD en France, dont SUD Aérien, sont systématiquement contestés devant les tribunaux par les entreprises, dont Air France qui n’est pas en reste ! Nous finissons toujours par gagner nos procès (une trentaine aujourd’hui), mais aujourd’hui, la direction d’Air France veut passer la vitesse supérieure pour tenter de normaliser les syndicats.

Pour ce faire, la direction charcute le droit syndical pour tenter de laminer les moyens des syndicats qui la gênent. En clair, la direction veut tout simplement la « peau » de SUD Aérien !

 Pourquoi ?

Lors de toutes les négociations importantes, vous savez que nous sommes les plus déterminés à défendre les intérêts des personnels et à refuser de cogérer les attaques contre nos emplois et nos salaires.

Nous vous informons régulièrement et de manière complète, en détaillant clairement les projets d’accords soumis à la négociation, sans se complaire dans le simple copier/coller des informations données par la direction. Et, à chaque fois, nous mettons en avant les revendications qui vont dans le sens de l’intérêt de tous les salariés de la compagnie.
Sur beaucoup de dossiers importants, SUD Aérien est le seul syndicat national d’Air France à manifester clairement ses désaccords et à dénoncer sans ambigüité les attaques de la Direction contre les acquis sociaux des salariés.

Donc, pour la direction, nous ne sommes pas un docile « partenaire social », à la différence de la plupart des autres syndicats de la compagnie. Nous donnons rarement de « chèque en blanc » à la direction et si les autres syndicats faisaient de même, nous ne subirions pas aujourd’hui de nombreux reculs sociaux à Air France :

  • un accord salarial qui loin d’augmenter nos salaires comme tous les signataires l’ont affirmé (CGT  , CFDT  , CFTC, FO, SNMSAC) nous fait perdre chaque mois du pouvoir d’achat,
  • un accord sur la mobilité (le NAT) qui va supprimer des milliers d’emplois dans les années à venir, obligeant les salariés à des mutations forcées,
  • un accord d’intéressement qui fait la part belle aux plus hauts salaires de la compagnie,
  • une transaction secrète « anti-grève » signée par les bureaux centraux de la CFDT  , CGT  , FO et CFTC suite au conflit de la DGI   Industrielle en 2006.

Sur tous ces dossiers, et sur bien d’autres (la mise à la retraite d’office, le harcèlement moral, l’égalité hommes/femmes... ), nous nous battons pied à pied, souvent seuls, mais toujours persuadés de le faire dans l’intérêt de toutes et tous.

 Droit syndical : Air France donne les bons points aux gentils ... et punit les méchants !

La direction a donc renégocié un accord sur le droit syndical qui modifie les règles du jeu établies depuis 1997.
Le premier effet de cet accord est de diminuer de manière drastique les droits et les crédits d’heures attribués aux syndicats qu’elle veut écarter. En revanche, elle accorde très généreusement des moyens supplémentaires aux syndicats dont elle veut privilégier le développement !

Le deuxième effet est de faire signer aux syndicats (ceux qui le veulent !) un accord de « veille sociale » imposant aux syndicats... 20 jours de préavis avant de lancer une grève ! En échange : encore des moyens supplémentaires pour les « gentils » signataires.

Enfin, la direction vient, de nous traduire devant le tribunal pour contester notre représentativité sur l’ensemble de la compagnie pour nous écarter définitivement des négociations centrales (salaires, participation, GP...) et des réunions du CCE.

Cependant, la direction ne peut pas nous supprimer la représentativité acquise dans la plupart des établissements d’Air France, notamment ceux où nous avons des élus DP et CE (Direction Industrielle, Exploitation, Siège, Opérations aériennes, Informatique, TLS, MRS, NTE, SXB,.... etc)

La direction nous a donc traînés devant le tribunal pour non représentativité. Le jugement rendu le 27 juin reconnaît que nous sommes un syndicat actif, indépendant et expérimenté mais il considère que nous n’avons pas assez d’adhérents !

Il est vrai que SUD Aérien n’a jamais fait de racolage ou de clientélisme pour que les salariés rejoignent ses rangs, nous sommes certainement des mauvais « vendeurs de cartes » !
Mais, nous savons qu’un nombre important d’entre vous apprécie le travail de nos délégués, leur dévouement et leur sérieux, la qualité et la rigueur de nos analyses et de nos interventions.

Aujourd’hui, nous en appelons à votre solidarité en vous engageant à nos côtés pour nous permettre de prouver au Tribunal que notre influence réelle permet, sans contestation possible, de juger de notre représentativité à Air France et pour que la direction ait toujours SUD Aérien dans ses pattes lors des négociations importantes !

Aujourd’hui, nous vous sollicitons non pas pour adhérer à toutes nos revendications ni à toutes nos analyses, mais pour que vive un syndicalisme de contre-pouvoir démocratique dans l’entreprise.

Cette place, c’est à vous et vous seul(e)s, salarié(e)s d’Air France, de décider si nous la méritons ou pas.
Ne laissez pas la direction faire le tri entre les « bons » interlocuteurs et les « méchants » ... nous affirmons solennellement devant vous qu’en adhérant à SUD Aérien, vous défendez la démocratie... et une force syndicale qui ne mettra jamais un genou à terre sur simple injonction de la direction !

 Rejoignez-nous !

Le bulletin d’adhésion pour le personnel au sol se trouve içi ;

et pour le personnel navigant commercial (PNC  )il est .

Pour adhérer, il suffit d’imprimer et de remplir le formulaire choisi ainsi que la demande de prélévement automatique en renseignant et signant les 2 parties (haut et bas).

Après avoir renseignés ces différents documents, les envoyer à

 SUD Aérien
Orly Fret 601
94392 Orly Aérogares Cedex

Articles les plus récents
Dans la même rubrique

Tracts nationaux

SPIP | Copyright © 2002 - 2012 SUD Aérien.org | Conception et habillage snoopit31

Mentions légales| squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0