Accueil >Sections >Informatique Air France

Pour un Syndicalisme différent
Pour la priorité à l’emploi ... plutôt qu’au profit
Il faut un CE plus combatif !
Votez SUD Aérien

Elections CE Système d’Information 8 mars 2007

vendredi 16 février 2007, par SUD Aérien Informatique .


Pour le pluralisme syndical,
pour la diversité d’opinions
Je vote SUD Aérien

Voir la liste de nos cndfidats au CE Systèmes d’Information

 Les suppressions d’emplois ne sont pas inéluctables !

La fusion AF/KLM en mai 2004 a fait basculer AF du secteur public au secteur privé soumis à la pression des comptes trimestriels communiqués aux actionnaires. Depuis, les restructurations s’accélèrent.

C’est un choix purement financier, une politique du « coût variable », qui privilégie l’externalisation d’activités au détriment des emplois AF.
La Direction Générale d’Air France a décidé arbitrairement de supprimer 70 postes à la DGSI   avant 2009, soit 4% de l’effectif alors que déjà plus de 50 % de l’activité DSA est sous-traitée.

Accepter l’externalisation d’activités en échange de on ne sait quelle compensation locale d’activités enclenche un processus dangereux pour tous les emplois de la DGSI  .

 Plan industriel DGSI   :
40 postes DSA devraient changer de site avant 2010 !

Lors de ses vœux 2007, le Directeur Général de l’Informatique, M. Odier, a confirmé une baisse importante des charges DSA dans 2 ans.

En juin 2006, M. Lalanne annonçait qu’il fallait trouver 350 m/h d’activités DSA à transférer à Valbonne d’ici 2009.
Quels postes, quels sites seront concernés par cette migration ?

Pour défendre les emplois internes, il faut se mobiliser en intersyndicale DGSI   inter sites.

SUD aérien l’a proposé à 3 reprises ces dernières années :

  • pour proposer un accord social avant la réorganisation DGSI   du plan Latitude
  • pour rechercher une position commune pour l’avenir des emplois et des activités.

Les autres syndicats ont préféré la jouer perso !

C’était pourtant l’occasion de constituer un véritable rapport de force entre tous les salariés de la DGSI   et la Direction pour peser efficacement sur les choix en pleine période d’externalisation et de « colorisation » AF-KLM .

SUD Aérien refuse les 70 suppressions d’emplois DSA annoncées quand 50% de charges DSA sont sous-traitées aujourd’hui. Les applis en fin de vie ne représentent que 10 à 15% de la sous-traitance.

Une partie de ces charges correspond à des activités pérennes qui doivent être occupées par des salariés AF.

 SUD Aérien, acteur du dialogue social

Les analyses pertinentes de SUD Aérien permettent de faire évoluer les projets initiaux présentés par le Direction. Le pluralisme syndical, la diversité d’opinion et d’analyse sont importants pour le fonctionnement démocratique des instances représentatives.

Pendant ces 2 années de mandat, les élus SUD Aérien sont intervenus régulièrement y compris auprès du PDG pour obtenir des garanties sur la pérennité des emplois DGSI  .

Nous rappelons nos revendications diffusées en décembre 2003 :

  • garantir à tous les salariés un emploi pérenne dans la qualification souhaitée (DSA, DPI, DSD, etc...) avec des perspectives d’évolution identifiées et garanties par des accords sociaux
  • offrir un emploi sur le lieu de travail souhaité par le salarié, pas de mobilité imposée.

La DGSI   a en repris une partie dans ses engagements Latitude.

 Pour être totalement informés, pour exiger la transparence des dossiers, les salariés ont besoin d’un CE qui exerce pleinement son rôle et refuse d’être mis devant le fait accompli.

Avenir d’Alpha3 et Gaétan : une occasion ratée !

Décembre 2002 : le CE Informatique vote un droit d’alerte sur l’avenir des systèmes temps réels : Inventaire (Alpha3) et DCS (Gaétan).

Juillet 2006 : le CCE et le CE informatique sont consultés sur l’externalisation de ces activités à Amadeus dans le cadre du projet Mosaïque. La Direction reconnaît n’avoir jamais recherché une solution interne !

Pourquoi le rapport du droit d’alerte n’a jamais été présenté au CE Informatique ?

Le CCE et le Comité d’Entreprise Européen ont le plus souvent , accompagné les choix de la Direction Générale sans utiliser les recours à leur disposition pour défendre les activités et les emplois AF.

Pas de désignation d’expert lors de la fusion privatisation AF KLM pour évaluer les conséquences des synergies annoncées.

Qu’a fait le Comité d’Entreprise Européen pour les salariés de la DGSI   ? Aucun compte rendu des réunions y compris sur la présentation des systèmes d’information .

Aucune étude comparée des informatiques AF et KLM AF, aucune comparaison salariale !

 SUD Aérien, signe les accords qui apportent un plus aux salariés

SUD Aérien signe des accords qui apportent un plus aux salariés comme celui sur l’alternance ou sur l’égalité professionnelle.

Par contre le Nouvel Accord Triennal prévoit la suppression de 2 à 3000 emplois du personnel au sol. Nous commençons à en mesurer les dégâts dans les escales et services supports.

La GPEC, Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences sert d’habillage pour imposer la mobilité aux salariés sous la menace de licenciements individuels comme nous commençons à en voir des exemples.

Ce n’est pas une avancée sociale. Même les syndicats signataires sortent localement des tracts dénonçant son application. Il fallait réfléchir avant de signer !

Mots-clés

SPIP | Copyright © 2002 - 2012 SUD Aérien.org | Conception et habillage snoopit31

Mentions légales| squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0