Accueil >Sections >PNC Air France

L’ACTIONNARIAT : LA CAROTTE EMPOISONNEE.

Qu’est ce qui te fait vivre chaque mois ? Ton salaire ou tes actions ?

mardi 9 janvier 2007, par SUD Aérien PNC .


L’actionnariat salarié serait, selon la Direction, un moyen alléchant pour les employés de retirer une part des bénéfices de l’entreprise. Malheureusement les expériences que nous avons eues dans l’environnement du transport aérien avec Swissair ou les compagnies états-uniennes sont là pour nous conforter dans l’idée que les salariés cumulent les risques lorsqu’ils confient leurs économies à leur entreprise (les salariés de Swissair ont perdu à la fois leur emploi, leurs économies et les sommes qu’ils avaient versées sur leur plan de retraite).


L’exemple des compagnies états-uniennes et de Swissair doit impérativement nous alerter sur cet état de fait schizophrénique : on peut à la fois être partie prenante du Capital et...licenciés.

Nos dirigeants nous font miroiter un retour sur investissement, ils font diversion avec l’actionnariat, afin que nous n’ayons pas l’envie de nous battre pour de réelles augmentations de salaire. Une progression salariale est un acquis, qui impacte le TMB, la rémunération en cas de maladie, la base de la retraite. Le fait que les 37 plus hauts cadres de la Direction n’aient pas mégoté pour s’octroyer de substantiels plans de retraites en est la preuve !

C’est bien grâce au travail des salariés que les actionnaires s"enrichissent. La valeur de ce travail doit donc être redistribuée régulièrement aux salariés au travers de la progression de leur pouvoir d’achat, l’augmentation régulière des salaires, la reconnaissance de leurs qualifications et l’amélioration de leurs conditions de travail ( NEV entre autres...).

L’actionnariat salarié vise de plus à modifier les relations sociales et les mentalités. Le salarié ne serait plus « employé » de son entreprise mais « associé », plus motivé donc plus « productif », et par conséquent moins enclin à se défendre et à se mobiliser face à une direction qui le presse comme un citron.

SUD AERIEN PNC   revendique :

  • des augmentations générales de salaire pour accroître notre pouvoir d’achat,
  • des avancements permettant une réelle progression de carrière,
  • l’éradication de la double échelle de salaires.

La progression de carrière et les promotions doivent être liées aux capacités professionnelles des salariés, et non pas relatives à leur docilité.
Si tu ne veux pas être pressé comme un citron, si tu en as marre d’ être dupé par des actionnaires toujours plus avides, il faut absolument agir pour récupérer ce qui nous appartient de droit : le fruit de notre travail !
Que les actionnaires gardent les mains dans leurs poches, et non dans les nôtres !

IL EST URGENT DE REJOINDRE NOTRE SYNDICAT QUI OSE DENONCER L’EXPLOITATION DU PNC   DANS UNE ECONOMIE LIBERALE.

Mots-clés

SPIP | Copyright © 2002 - 2012 SUD Aérien.org | Conception et habillage snoopit31

Mentions légales| squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0