Accueil >ACTU >Tracts nationaux

COMMUNIQUE DE PRESSE SUD Aérien

CDG : Comment l’Etat et les patrons brisent les luttes sociales !

lundi 7 novembre 2005, par Bureau national .


Plate-forme de Roissy Charles de Gaulle : les institutions régaliennes et les patrons prennent prétexte de la lutte contre la délinquance pour briser les luttes sociales ?

Ces dernières semaines, la Gendarmerie du Transport Aérien sur l’aéroport de Roissy Charles de Gaulle a mené deux opérations d’envergure au sein d’entreprises aéroportuaires, Connecting Bag Services ( CBS ) et Servair 1, filiale d’Air France.

Des dizaines de salariés ont été arrêtés chez eux, détenus en garde à vue puis mis en examen pour « vol en bande organisée ».

Or, systématiquement les salariés concernés et les syndicalistes présents ont pu se rendre compte de la confusion opérée entre la chasse aux voleurs et la chasse aux salariés combatifs, notamment lorsqu’ils sont grévistes !

Chez CBS, quelques jours après le démantèlement d’un réseau de vol en bande organisée, les salariés en grève étaient réquisitionnés le 6 octobre par la Préfecture de la Seine Saint Denis, le lendemain la gendarmerie auditionnait tous les salariés grévistes et leur imposait la signature de PV de déclarations pré-rédigées. Ces déclarations affirmait « la nuisance à l’économie nationale » .... pour fait de grève ! (voir NON AU PLAN MEDEF-PIRATE !)

Le Préfet a justifié cette réquisition pour cause de « risque terroriste », réquisition que SUD Aérien va contester devant le tribunal administratif ! !

Le 12 octobre, après une procédure abusive du TGI de Bobigny ( syndicats et leur avocat non convoqués ), la direction de Servair 1 faisait procéder à l’évacuation forcée des sections syndicales CGT  , SUD Aérien, FO et CFDT   au sein de l’établissement, des vigiles ont défoncé les locaux à coups de masse ... Dès le 16 octobre, la gendarmerie arrêtait à leur domicile des salariés pour être mis en garde à vue pour une éventuelle mise en examen pour vol en bande organisée.

Il est évident que certains salariés ont été « désignés » à la gendarmerie !

Parmi les salariés arrêtés, des militants syndicalistes SUD Aérien connus pour leur probité, leur honnêteté et leur combativité. Alors que certaines pratiques sont connues de toute l’entreprise - y compris les différentes directions Servair depuis très longtemps - nous ne croyons pas que la chasse aux « voleurs de poules » soit efficace contre les véritables voyous et surtout, qu’il s’agit là d’un prétexte à briser toute combativité des salariés, dans un contexte de constante dégradation et précarisation du travail !

Risque terroriste et chasse aux voleurs permettent manifestement de « chasser » à la marge des syndicalistes et des salariés combatifs ! Cette confusion volontaire peut constituer une dangereuse dérive dont les institutions, le gouvernement et le patronat devraient prendre conscience.
Le contexte social actuel est significatif de la perte de confiance dans les institutions et du sentiment d’injustice grandissant également dans les entreprises.

Articles les plus récents
Dans la même rubrique

Tracts nationaux
Mots-clés

SPIP | Copyright © 2002 - 2012 SUD Aérien.org | Conception et habillage snoopit31

Mentions légales| squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0