Accueil >Dossiers >Archives >ACCIDENT MORTEL ORLY du 1er Février 2005

COMMUNIQUE DE PRESSE du 7 mars 2005

suite au rapport du Directeur Régional du Travail -Transport

lundi 7 mars 2005, par Bureau national .


Nous apprenons par la presse l’existence d’un rapport émanant de M.Surmely, Directeur régional du Travail Pour les Transports. Nous n’avons pas en main ce rapport, mais si nous nous en tenons à ce qu’en dit la presse, il est clair que ce rapport est le résultat d’injonction venant de J.C. Spinetta et sans doute directement du Ministère des Transports pour accréditer la thèse avancée par M.Spinetta et nier la responsabilité d’Air France dans l’accident mortel du 1er février.

Le DRTE désavoue l’enquête de son inspecteur du Travail et n’attend même pas l’autre rapport de l’Inspecteur du Travail d’Orly. Il ne se base donc pas sur les enquêtes de ses services mais sur les seules conclusions d’Air France, puisque qu’aucune des autres enquêtes (BEA, CRAMIF, CHS-CT, conclusions de l’enquête judiciaire) ne sont terminées. Il n’a, par ailleurs, pas pris la peine d’entendre les témoins ni les CHS-CT.

Les éléments rapportés par la presse sont par ailleurs stupéfiants sur deux points :

  • Un Directeur du Travail justifie, à l’inverse de son Inspecteur et des CHS-CT PN et PS qu’Air France n’applique pas ses procédures, arguant qu’il est « d’usage » qu’elle ne soient pas appliquées à Orly !!!
  • Il prétend que notre collègue assistant de piste aurait dû appeler « la réserve » disponible !

Faut-il rappeler à un Directeur du Travail qu’un agent exécute ses tâches dans le cadre de l’effectif qui est décidé par sa hiérarchie, et que l’agent n’a pas le pouvoir de les modifier. Et malheureusement « l’usage » de manœuvrer les escabeaux sans vigie est imposé depuis longtemps comme pratique courante par la Direction d’Air France et est justement dénoncé depuis longtemps par nos délégués et ceux d’autres syndicats.

A vouloir trop prouver et soutenir J.C. Spinetta, M.Surmely en vient lui-même à se contredire et à reconnaître qu’il y avait un problème d’effectif au sol, ce que nous clamons depuis longtemps....Mais il en fait porter la responsabilité à l’assistant de piste. Les salariés d’Air France apprécieront !

Pour notre part, nous relançons une intersyndicale pour une réaction commune des syndicats.

Articles les plus récents
Dans la même rubrique

ACCIDENT MORTEL ORLY du 1er Février 2005
Pas d'autres articles dans la rubrique ACCIDENT MORTEL ORLY du 1er Février 2005
Mots-clés

SPIP | Copyright © 2002 - 2012 SUD Aérien.org | Conception et habillage snoopit31

Mentions légales| squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0