Accueil >Dossiers >Archives >ACCIDENT MORTEL ORLY du 1er Février 2005

Les personnels Air France Orly en grève s’adressent aux passagers

LETTRE OUVERTE AUX PASSAGERS

vendredi 18 février 2005.


Le 1er février, un accident a coûté la vie à l’une de nos collègues, hôtesse navigante, tombée d’un avion d’Air France à Orly.
Plusieurs enquêtes sont en cours notamment par le Bureau Enquête Accident (Direction Générale de l’Aviation Civile) et la Gendarmerie du transport Aérien. Une instruction judiciaire a été ouverte.
Alors que les conclusions de ces enquêtes réglementaires ne sont pas encore connues et que l’instruction n’a pas encore établi les responsabilités, la société Air France a déjà désigné le coupable : l’un des assistants de piste présents lors de l’arrivée de l’avion.

En fait, Air France cherche à masquer ses propres responsabilités dans cet accident en désignant un bouc émissaire, l‘agent, et en le sanctionnant par une mise à pied conservatoire en attente de licenciement.

En effet, malgré les injonctions des inspecteurs du travail, malgré les procédures de danger grave et imminent lancées par les Comités d’Hygiène et de Sécurité d’Orly, malgré les recommandations de la CRAMIF, Air France refuse toujours obstinément et malgré l’accident, d’appliquer deux procédures de sécurité réglementaires organisant les tâches des personnels au sol.

Si Air France s’obstine, c’est qu’elle a décidé dans un projet de restructuration de tous les métiers de l’escale, de réduire le nombre d’agents pour traiter les avions, réalisant ainsi de très confortables économies sur les frais de personnels.
Bien qu’affirmant haut et fort, y compris dans les médias, que la sécurité des passagers et des vols est son objectif prioritaire, Air France réduit les moyens indispensables à la sécurité et refuse d’appliquer les procédures de sécurité pourtant réglementaires.

C’est ce qui motive la grève actuelle des agents d’Air France Orly dont nous nous excusons des désagréments qu’elle vous occasionne. Notre but est bien de préserver NOTRE SECURITE mais aussi la VOTRE.

Les personnels Air France Orly en grève

2 Messages

  • > LETTRE OUVERTE AUX PASSAGERS 20 février 2005 20:18

    Je comprends et soutiens les revendications en vue de plus de sécurité, contre l’utilisation d’un bouc-émissaire et le refus de faire face à ses responsabilités quant à la déterioration des conditions de travail des personnels de piste.
    Pour les simples usagers, comme nous, les informations reçues (vraies infos ? désinformation ?) sont toutefois troublantes quand on nous dit que l’agent en question à déjà eu des sanctions suite à des manquements aux consignes de sécurité. En effet, ses collègues sont soumis aux mêmes conditions de travail contestables tout en restant respectueux des règles de sécurité. La solidarité n’autorise pas à soutenir un collègue ayant commis une faute grave à plusieurs reprise. Lui aussi doit prendre ses responsabilités. Evidemment, j’ai bien compris qu’il reste à prouver que c’est lui le responsable direct du tragique accident.
    Dans un registre plus personnel, je dois partir demain d’Orly Ouest pour un voyage réservé depuis des mois et qui représente beaucoup de sacrifices financiers pour nous et un retour trés attendu à des racines familiales. Premier voyage pour les enfants, peur en avion pour moi...Ce voyage a beaucoup d’importance pour ma famille ; nous serons tous trés déçus et peinés s’il doit être gâché par une annulation de vol. Cela paraît sans doute dérisoire pour des syndicalistes défendant légitimement les conditions de travail d’une profession, mais ce sont des choses qui comptent aussi dans des vies !! C’est dommage qu’il n’y ait pas d’autres moyens car ce sont toujours les « petits » qui en souffrent !

  • > LETTRE OUVERTE AUX PASSAGERS 22 février 2005 12:01

    Entièrement d’accord avec l’analyse qui est faite dans cette lettre ouverte.
    La lutte contre le gaspillage des deniers publics est une chose dans laquelle le gouvernement actuel est très performant (Mr Gaymard vient de nous donner l’exemple !), par contre la réduction des coûts à tout prix en est une autre.
    Comme toujours quand le drame arrive les vrais responsables se dépèchent de touver des lampistes à jeter en pature au public pour ne pas avoir à rendre des comptes sur leur politique de profit avant tout.
    Le traitement actuel du drame du tunnel du Mont Blanc en est une autre illustration.

Articles les plus récents
Dans la même rubrique

ACCIDENT MORTEL ORLY du 1er Février 2005
Pas d'autres articles dans la rubrique ACCIDENT MORTEL ORLY du 1er Février 2005
Mots-clés

Du même auteur

SPIP | Copyright © 2002 - 2012 SUD Aérien.org | Conception et habillage snoopit31

Mentions légales| squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0