Accueil >ACTU >Union syndicale SOLIDAIRES

Nous appelons les femmes à prendre la rue la nuit du 8 mars

jeudi 17 février 2005, par SOLIDAIRES .


Rendez-vous à Pari, Place de Clichy à 18 heures

Le 8 mars 2005, Journée Internationale des Femmes, marquera aussi le lancement de la 2e Marche Mondiale des Femmes contre la pauvreté, Les violences et le néolibéralisme. La Marche Mondiale des Femmes et le Collectif National pour les Droits des Femmes vous appelent toutes et tous à porter ce jour-là nos revendications dans la rue. Le parcours de la manifestation sera ponctué d’étapes symboliques.

• Sur 3,4 millions de travailleurs/ses pauvres, 80 % sont des femmes

• L’ensemble des droits sociaux recule ;

• Les femmes assument seules, bien souvent, la charge affective, éducative et matérielle des enfants ;

• Le retour de l’ordre moral et la progression des intégrismes religieux, tout comme les idées d’extrême droite, menacent la liberté des femmes.

 NOUS MARCHONS POUR :

• De vrais emplois avec de vrais salaires, sans discrimination ; le maintien de la réduction du temps de travail ;

• Le développement de services publics de qualité et de proximité : santé, éducation, garde des enfants... ;

• Un logement décent avec un loyer accessible, y compris pour les plus démuni-es. L’application de la loi de réquisition ;

• Des lieux d’accueil et d’hébergement d’urgence plus nombreux et bien subventionnés pour les femmes subissant les violences masculines, les mariages forcés, les mutilations... ;

• L’adoption d’une loi-cadre contre les violences ;

• Le droit à l’avortement garanti, l’application de la loi de 2001 et du plan “Hopital 2007”.

• Pour que les principes de la laïcité soient respectés ;

• Une éducation sexuelle à l’école pour les filles et les garçons dès le plus jeune âge ;

• Une réelle politique de prévention contre les MST et le sida ;

• Un statut d’autonomie pour les femmes migrantes et le droit d’asile pour les femmes persécutées dans leur pays en raison de leur sexe ;

• L’abrogation des accords bilatéraux écrasant la liberté des femmes (comme le Code de la famille algérien).

• La solidarité avec les femmes du monde entier.

Nous les féministes, marchons depuis longtemps pour dénoncer l’oppression que nous vivons en tant que femmes, pour dire NON à la domination masculine, à l’exploitation, à l’égoïsme et à la recherche effrénée du profit menant aux injustices, aux guerres et aux violences. Nous proposons de construire un autre Monde, une autre Europe, où l’ÉGALITE, la DIVERSITÉ, les DROITS, la DIGNITÉ et les LIBERTÉS de toutes et de tous seront respectés.

  • PIGALLE : contre le système prostitutionnel ;
  • TATI : contre la précarité du travail et le temps partiel imposé ;
  • BARBÈS / LARIBOISIERE : un égal accès à des soins de qualité... ;
  • SQUARE LÉON : l’égalité des droits pour les femmes migrantes... ;
  • CHÂTEAU ROUGE : accès égal au logement quel que soit le revenu ;
  • RUE DE CLIGNANCOURT : le maintien et le développement de services
    publics de qualité (école, crèche, Poste...)
  • ARRIVÉE : Place Jules Joffrin.

 Nous avons plus de 2005 bonnes raisons de marcher !

Télécharger ce tract

PDF - 50.8 ko
Tract 8 Mars 2005

Sur le Web

SPIP | Copyright © 2002 - 2012 SUD Aérien.org | Conception et habillage snoopit31

Mentions légales| squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0