Accueil >Qui sommes nous ? >Les rôles du CE selon SUD Aérien

Election CE Air France du 10 mars 2005

13 CE supprimés sur 20 !

mardi 1er février 2005, par Bureau national .


La direction est parvenue à ses fins : à l’issue de trois mois de négociations, de débats houleux entre syndicats PN et PS puis de l’intervention du directeur régional du travail, 13 CE seront supprimés dès mars 2005. L’ensemble des CE des escales de province et les 4 CE des DOM vont donc mettre la clé sous la porte après plusieurs dizaines d’années de bons et loyaux services auprès du personnel.

 Quels sont les objectifs de la direction ?

Mettre fin aux structures du personnel dites « de proximité » en créant des CE par branche de métiers, centraliser les informations et les décisions au plus près de la direction de la holding « le Strategic Management Committee » et, cerise sur le gâteau, limiter les pouvoirs des élus des CE en réduisant leur nombre de plus de 40% !

 Quelles conséquences pour les personnels ?

La situation va être ubuesque : sur le même établissement, sur la même escale, les salariés pourront être rattachés à des CE différents et bénéficieront donc de prestations différentes. Le collègue qui travaille à la DM sera affecté au CE Industriel, celui du Fret au CE Fret, l’agent d’escale au CE Exploitation, l’agent VAD au CE Commercial France.. etc.

Jusqu’alors, grâce aux CE de proximité, l’ensemble des dossiers affectant les salariés était traité par des élus CE proches du terrain : modifications d’horaires, suppressions d’emplois, restructurations... Demain, les sièges de tous les CE étant centralisés en région parisienne, où seront ces élus ? Comment les contacter ?
Eloignés du terrain, de quels moyens ces représentants du personnel disposeront-ils pour défendre efficacement les intérêts collectifs des salariés ?

Leurs difficultés vont être également aggravées par leur nombre réduit. Alors qu’avec 20 CE, les personnels PS/PN disposaient de 167 élus, avec 8 CE , ils n’en auront plus que 91 !!

Par qui seront remplacés ces élus manquants dans les escales ? Par des délégués syndicaux permanents non élus regroupés dans 11 Commissions Permanentes Locales (CPL) et chargés de gérer la fin des activités sociales et culturelles des 13 CE disparus...jusqu’en 2009.

 Quel devenir pour les activités sociales locales et les personnels des CE ?

La direction n’est pas inconsciente au point de supprimer toutes les activités sociales des CE des escales du jour au lendemain. Mais ce n’est pas un hasard si elle avance la date de 2009.

Ainsi en 4 ans et en « douceur », verrons-nous disparaître tout ce qui a fait la vie sociale, culturelle et associative de nos régions. Quant aux personnels des CE, ils auront le choix soit d’accepter une mobilité professionnelle vers les CE parisiens, soit, au mieux d’intégrer Air France (si tant est que la direction accepte !) soit...de démissionner !

 La stratégie d’Air France dans le cadre de la holding AF-KLM :
neutraliser les instances représentatives des personnels !

Si les instances représentatives de proximité se réduisent (CE), de nouvelles structures - bureaucratiques celles-ci - sont créées au plus haut niveau de la holding pour servir d’interlocuteurs privilégiés aux dirigeants d’AF-KLM.

Le risque réel est là : les problèmes jugés « locaux » par la direction seront traités dans les seuls 8 CE concernés, le CCE AF sera largement vidé de son contenu et de son pouvoir de contrôle sur les projets de la direction AF.

Le Comité de Groupe Européen AF et son homologue KLM disparaîtront au profit d’un Comité de Groupe Européen AF-KLM sans grand pouvoir et ne se réunissant qu’une fois par an. Le Groupe Spécial de Négociation (GSN) est chargé de sa mise en place.

Les décisions stratégiques se prendront au niveau de la holding AF-KLM (Strategic Management Committee) avec, pour interlocuteurs, le Select Committee composé du secrétaire du CCE AF (CGT  ), du secrétaire du Comité de Groupe AF (CFDT  ) et de leurs homologues de KLM.

Cela représente un véritable danger en terme de dérive bureaucratique et d’accompagnement de la politique de la holding : nous venons d’en avoir un triste exemple avec la déclaration des syndicalistes du Select Committee (décembre 2004), félicitant AF et KLM pour « l’efficacité des modèles de gestion sociale des deux compagnies » !!

P.-S.

L’objectif est de vider les instances de proximité de tout pouvoir de contrôle et de centraliser les décisions au plus haut de cette vertigineuse pyramide en y associant une poignée de dirigeants syndicaux. Pour éviter cette concentration des pouvoirs et l’opacité des prises de décisions, SUD Aérien propose la création, par les syndicats AF/KLM, d’un Comité Central d’Entreprise Européen AF-KLM pourvu d’outils d’analyse et de maîtrise des décisions économiques, financières et sociales de la holding.

Articles les plus récents
Dans la même rubrique

Les rôles du CE selon SUD Aérien
Pas d'autres articles dans la rubrique Les rôles du CE selon SUD Aérien

SPIP | Copyright © 2002 - 2012 SUD Aérien.org | Conception et habillage snoopit31

Mentions légales| squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0