Accueil >ACTU

COMMUNIQUE DE PRESSE

Vente d’AMADEUS : qui va payer les 4,3 Milliards € ?
Les salariés de l’informatique Air France ?

lundi 7 février 2005, par Bureau national .


Air France et la presse financière se félicitent de la bonne opération financière [1] que va réaliser Air France avec la vente d’AMADEUS à 2 fonds d’investissements pour 4,3 Md €. AF va récupérer plus de 810 millions € tout en restant propriétaire avec la même part (23,4%) de la nouvelle société qui absorbera AMADEUS.

Comment les nouveaux investisseurs vont-ils récupérer leur mise colossale avec une plus value ?

Par les bénéfices attendus d’Amadeus ? Notamment dans sa nouvelle activité d’ « Information Technologie Services » qui développe et exploitera de nouveaux logiciels d’Inventaire (Réservation), d’enregistement-embarquement des passagers (Departure Control System) et toutes les activités périphériques : Electronic Ticketing, Borne libre service, biométrie ainsi que la gestion d’échange des messages (Middleware) ?

A l’horizon 2010, AF-KLM s’apprête à externaliser vers AMADEUS ces activités réalisées et exploitées aujourd’hui par la Direction des Systèmes d’Information d’Air France ; c’est l’unique hypothèse de travail à ce jour.

SUD Aérien met en doute la crédibilité des engagements de la Direction d’AF de garantir les emplois à l’informatique AF si des pans entiers d’activités « cœur de métier », stratégiques pour répondre rapidement à l’évolution de la politique commerciale d’AF-KLM sont externalisées. Notre organisation syndicale estime une perte de 500 à 1000 d’emplois sur les 1700 actuels.

SUD Aérien dénonce ce choix dicté uniquement par des motifs financiers à court terme et qui est un non-sens stratégique, non-sens économique et non-sens social. Les redevances que devra payer AF-KLM à AMADEUS pour ces services externalisés coûteront 2 à 4 fois plus chers que le maintien en interne de ces activités. Ce seront des centaines d’emplois perdus pour l’informatique européenne, AMADEUS sous-traitant ses développements en Asie.

SUD Aérien demande le maintien au sein des informatiques AF et KLM de ces activités pour garantir les emplois au-delà de 2010. Si la Direction générale s’entête dans ses choix, la première année de la fusion AF-KLM risque de ne pas se clore sans conflit social majeur.

P.-S.


Remarque complémentaire :
Les 4 milliards Euros d’AMADEUS représentent en 2005, l’équivalent des 20 milliards F que l’Etat a versé à AF en 94 en déclenchant les foudres de la Commission Européenne.

Aujourd’hui, l’Union Européenne ne trouve rien à redire sur ce montage financier, les contre-parties, les conséquences sur les emplois en Europe, sur le monopole d’AMADEUS (Inventaire, DCS en plus du GDS) sur les 3 alliances aériennes en Europe (One World avec BA et IB, Star Alliance avec LH et Sky Team avec AF-KLM).

Autant l’Europe est sourcilleuse sur les entreprises publiques quand l’argent vient de l’Etat actionnaire, autant elle est laxiste sur les manip financières que nous qualifions d’argent facile et même de pratique immorale. Mais c’est de l’économie libérale pas sociale.

Nous aimerions aussi que l’Union Européenne soient beaucoup plus coercitive contre tous les banques et sociétés multinationales qui ont des filiales financières dans les paradis fiscaux, qu’ils soient en Europe, aux Antilles, etc... Les paradis fiscaux faussent sérieusement la concurrence... mais uniquement entre une minorité qui les utilise et une majorité qui en est victime. La concurrence fiscale, dont les paradis fiscaux sont l’aboutissement, est devenue un des piliers de l’Europe construite par les capitalistes financiers actuels (voir la campagne ATTAC sur les paradis fiscaux.


Notes

[1Exemple concret pour expliquer cette manip : Supposez que vous soyez propriétaire de l’appartement où vous habitez. Un fonds d’investissement achète l’immeuble donc aussi votre appartement. Il vous le paye au prix du marché mais surprise, vous restez propriétaire de votre appartement et vous continuerez à y habiter.
C’est-y pas beau le capitalisme !
Qui va payer ? Vous avec une hausse des charges communes et les locataires des autres appartements avec une hausse des loyers.

Mots-clés

SPIP | Copyright © 2002 - 2012 SUD Aérien.org | Conception et habillage snoopit31

Mentions légales| squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0