Accueil >Dossiers >Archives >ACCIDENT MORTEL ORLY du 1er Février 2005

ACCIDENT MORTEL A ORLY :
LAISSONS LES ENQUÊTES DETERMINER LES CAUSES DE CE DRAME !

jeudi 3 février 2005, par Bureau national .


Le 1er février, l’une de nos collègues, hôtesse navigante à Air France a fait une chute mortelle en tombant entre la porte arrière d’un Airbus et un escabeau à Orly après l’arrivée d’un vol.

Cet accident a provoqué un état de choc important sur l’ensemble des personnels au sol et navigants. Tous ont marqué leur profonde solidarité avec la famille de notre collègue en observant une minute de silence hier dans l’aérogare d’Orly. SUD Aérien s’associe à cette douleur et s’engage à mettre tout en œuvre pour que la lumière soit faite sur ce drame.

Plusieurs enquêtes ont été immédiatement ouvertes. L’une par les CHS-CT PN et PS qui ont décidé d’agir en commun, puis 3 autres, par le BEA , la gendarmerie et Air France qui mènent également leur propre enquête.

 REFUSONS LES CONCLUSIONS HATIVES

Malheureusement, nous déplorons l’attitude de la Direction alors que la prudence devrait guider chacun dans de telles circonstances.

Dès l’accident, l’assistant de piste qui assurait l’arrivée du vol, témoin de l’accident et en complet état de choc après le drame, n’a pas bénéficié du minimum d’égard et de l’encadrement psychologique dont ont bénéficié, à juste titre, ses collègues PNC   et du Passage.

Considéré, a priori, comme responsable de l’accident, il a été, par contre, convoqué immédiatement par la direction de l’escale, cette dernière refusant qu’il soit accompagné d’un délégué SUD malgré sa demande. De la même manière, la rumeur s’est vite répandue dans toute la compagnie dans le même sens.

Une Info Orly.com, diffusée le lendemain du drame allait dans le même sens, n’enjoignant qu’aux assistants de Piste de respecter les procédures, sous-entendant que leur non-respect aurait été la cause de l’accident mortel. Un article paru dans le Parisien de jeudi incrimine aussi le personnel au sol. Tout cela est inacceptable !

Choqués par une telle attitude, les agents de Piste d’Orly, ont débrayé mercredi soir pour exiger de la Direction qu’elle-même commence par respecter les procédures en vigueur à Orly qui exigent trois assistants de Piste sur les arrivées et non pas deux comme c’était le cas sur le vol en question (mise en œuvre des réductions d’effectifs prévus par la Cible Avion).

 ETABLIR L’ARBRE DES CAUSES ET IMPOSER LE RESPECT DES PROCEDURES

Comme souvent, un accident est la conséquence d’un enchaînement de faits : la procédure de débarquement par l’arrière des passagers avec l’installation d’un escabeau est inhabituelle sur Orly, et demandée parce que la passerelle, installée à l’avant de l’appareil était occupée pour le débarquement d’un passager ayant été victime d’un malaise cardiaque.

De plus, deux procédures réglementaires en vigueur, une PGK (Procédure Générale Exploitation) et une PAL (Procédure Application Locale) n’ont pas été respectées lors de cette arrivée : l’une qui impose la présence de trois assistants de piste lors d’une arrivée d’un A319, l’autre qui impose la présence de deux assistants de piste lors du retrait d’un escabeau tracté sans visibilité. Les enquêtes détermineront l’impact du non-respect de ces deux procédures dans ce drame.

Ceci soulève des questions quant aux conditions dans lesquelles les salarié(e)s exercent leur travail dans l’environnement particulièrement dangereux que représentent les aéroports. Pour SUD Aérien, la course à la productivité et à la rentabilité dans un contexte de concurrence acharnée, est évidemment incompatible avec le respect des conditions de sécurité dont doivent bénéficier les personnels comme les passagers.

Dans ces conditions extrêmes, le respect des procédures de sécurité tant de la part de la compagnie que des personnels est une condition impérative à la protection des personnes (salariés et passagers) et des équipements. Une salarié est victime de ce drame. Nous n’accepterons ni qu’un autre accident ait lieu ni qu’un salarié « en bout de chaîne », PN ou PS, paye pour tous et n’exonère l’employeur de ses responsabilités dans les conditions de travail qu’il impose aux personnels.

2 Messages

  • Je suis tombé sur cet article en recherchant des informations sur l’accident tragique de cette hôtesse.

    Ma recherche était motivée par mon incompréhension de voir qu’une intersyndicale puisse déclencher une grève inopinée et donc illégale suite à la mise à pied conservatoire de l’employé de piste qui n’aurait pas respecté des procédures.

    La lecture de cet article éclaire mon point vue et modère ma colère initiale. J’ai beaucoup de compassion pour la famille de l’hôtesse et un peu moins pour l’employé de piste, dans le cas présent.

    Je pense toujours que la grève inopinée n’est pas un moyen adapté en la circonstance. En terme de communication c’est un déastre.

    Je trouve assez naturel que l’employé fautif ou supposé comme tel soit écarté de son poste à titre conservatoire.

    Mais j’ignorais que des procédures générales d’accueil d’un A319 n’auraient pas été respectées et là l’employé de piste n’y étais pour rien. Cette information capitale change mon point de vue.

    Ce que vous reprocher en fait c’est que la mesure frappant l’employé de piste le désigne médiatiquement comme seul coupable alors que probablement les enquêtes en cours permettront d’établir un ensemble plus large de responsabilité.

    L’information présentée à l’homme de la rue et je suis un homme de la rue, est parcellaire et incomplète. En déclenchant cette grève vous ne vous adressez pas uniquement à votre direction mais également à l’homme de la rue. J

    L’homme de la rue est rassuré, vous ne vous opposez pas à la sanction d’une faute professionnelle ayant entraîné la mort d’une hôtesse, mais plutôt à la rapidité des mesures prises avant la conlusion des enquêtes en cours.

  • Bonjour, je suis également très touché par ce drame. Je suis en reconversion professionnelle, je quitte le monde de l’aéro pour les raisons exprimées par de nombreuses revendications syndicales. Mon parcours est une formation pilote et une experience de 4 ans au sol à Orly.
    Le travail au sol est de plus en plus pénible et de moins en moins reconnu.
    Les rapports PNT  /PNT  /SOL sont incompatibles avec un service de qualité. Le sol critique largement les PN, les PN dévalorisent avec une sorte de compassion condescendante le personnel sol. Il n’existe aucun respect sincère réciproque et on peut le remarquer d’autant plus dans ce genre de drame (pas d’aide psy pour le manut, qui sera cependant marqué à vie). Alors, a quand le soutient général !!!! Et la compassion plutôt que l’indifference pour des choses graves qui ne devrait pas arriver !!! Je ne suis pas de nature pessimiste sur l’avenir mais j’aimerai tant que ma compassion pour cette jeune mère, son entourage et également pour le manut (à qui on dit PLUS VITE ! PLUS VITE ! IL FAUT PARTIR A L’HEURE !!!) soit partagé par tous sans classe sociale ou quelconque rang dans l’entreprise. Souvenez vous du manut tué sur par une hélice, la peine était générale, et la solidarité présente.

    Je trouve l’emballement médiatique lamentable, car les vraies causes sont systématiquement évités.
    Que les PN qui lisent ce message comprenne que la pression qu’il subisse en vol, les personnels sols ont également les leurs, et pas des moindres, alors, il est facile pour moi de le dire car je ne suis plus de la partie, mais unissez-vous, respectez-vous, ayez ce but commun d’un service de qualité qui ne peut exister que si la qualité existe déjà au sein de votre équipe (toute compagnies confondues)et qui fut le bonheur de ces métiers.
    Bla bla, mais on remarque une fois de plus que « diviser pour mieux regner » est bien installé dans les aéroports. Tellement bien installé que de pilote, je suis passé à coordo puis à ... géomètre.

Articles les plus récents
Dans la même rubrique

ACCIDENT MORTEL ORLY du 1er Février 2005
Pas d'autres articles dans la rubrique ACCIDENT MORTEL ORLY du 1er Février 2005
Mots-clés

SPIP | Copyright © 2002 - 2012 SUD Aérien.org | Conception et habillage snoopit31

Mentions légales| squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0