Accueil >Sections >Orly Escale

CONTRÔLE DES AT :
LA DIRECTION SE RANGE A L’AVIS DE SUD AERIEN

jeudi 15 juillet 2004, par SUD Aérien Orly Escale .


En réunion CHSCT de juin, les responsables de la Piste nous informent d’une nouvelle procédure concernant les AT. Selon, M. Chaumet, lors d’un AT, les assistants seraient obligés de prévenir le superviseur et de faire le point avec lui sur les circonstances de l’AT avant de se rendre au service médical. Après le retour de l’AT, l’assistant serait reçu par 3 personnes de la hiérarchie, chef de quart, TSA, Sécurité du travail pour rédiger un rapport.

Contre toute attente, le délégué de SUD a été le seul à contester réellement cette procédure et à la dénoncer comme un nouveau moyen de pression sur les agents et un véritable contrôle des AT. Nous avons donc demandé un RDV à Mme PRIMAKOFF, directrice de l’escale pour exiger l’annulation de ces contrôles. Nous l’avons rencontré le 23 juin pour lui demander l’annulation de la procédure. Nous lui avons dit qu’encore une fois, les assistants étaient considérés comme des tricheurs et suspectés de faire des fausses déclarations d’AT alors que les conditions de travail sont parmi les plus pénibles de la boîte et que nous devons sans cesse hurler pour que le matériel soit réparé, que les pauses soient respectées…

De plus, pour nous, il est inadmissible que des gens qui ne sont pas des professionnels de la santé puissent juger du bien-fondé de l’AT, qu’ils soient responsables du tryptique de déclaration d’AT et qu’on leur donne de nouveaux moyens de pression contre les assistants avec le risque de leur faire courir un réel danger pour leur santé.

Nous avons rappelé à Mme PRIMAKOFF que seul, le service médical était compétent mais que nous ne voyions pas d’inconvénient à ce que l’assistant, s’il le voulait et après son retour d’AT puisse expliquer les circonstances de l’accident mais dans un but de prévention des futurs accidents et de révision du matériel et non pas dans un but de répression ;

Nous avons obtenu gain de cause et revu la procédure avec la directrice de l’escale le 06 juillet !

Seul le tryptique a valeur de déclaration d’AT, le télex émis par le sup. n’étant qu’une formalité administrative interne. Il n’est pas question pour AF de contester la déclaration d’AT car seule, la Sécu est en droit de le faire.

Lors d’un AT, l’assistant peut se rendre directement au service médical sans passer par la hiérarchie. Il le fait s’il estime que son état le lui permet. La hiérarchie n’a pas à recevoir l’agent au moment de l’AT.

A son retour d’AT et s’il le désire il peut rencontrer l’un des AME responsables Sécurité du travail ( Mme DUPENLOUP ou M.CROS et CONQUET) qui fera un compte-rendu sur les circonstances de l’accident et non pas sur la personne.


POINT FINAL.

Mots-clés

SPIP | Copyright © 2002 - 2012 SUD Aérien.org | Conception et habillage snoopit31

Mentions légales| squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0